EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

24/08/2016

Les objectifs énergie-climat pour 2030 par État membre

Energie

Les objectifs énergie-climat pour 2030 par État membre

Les dirigeants européens chercheront un consensus sur la stratégie de lutte contre le changement climatique la semaine prochaine.

EXCLUSIF / Euractiv a pu se procurer les documents de négociations révélant les positions de chaque État membre sur les objectifs énergie-climat pour 2030. La semaine prochaine, les dirigeants européens tenteront de trouver un accord sur ces objectifs lors du sommet européen. 

Le cadre européen pour l’énergie et le climat à l’horizon 2030 prévoit un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 % par rapport au niveau de 1990, une amélioration de l’efficacité énergétique de 30 %, enfin une augmentation de la part des énergies renouvelables de 27 % dans le mix énergétique de l’UE.

Lors du sommet européen du 23 et 24 octobre, les États membres devront déterminer si les objectifs en matière d’efficacité énergétique et d’énergie renouvelable seront contraignants ou non.

En fixant un objectif minimum à atteindre, les États membres souhaitent éviter tout plafonnement des objectifs. Par exemple, cela signifie que les gaz à effet de serre devraient être réduits de 43 à 51 % d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990.

Nombreux désaccords

Pour l’heure, les désaccords restent nombreux entre certains Etats membres. La Pologne s’emploie à faire capoter l’accord, alors que la Suède appelle à des objectifs encore plus ambitieux.

Le Royaume-Uni et Chypre sont contre tout objectif contraignant, alors que l’Allemagne, le Danemark et le Portugal veulent les trois objectifs contraignants. Ces derniers voudraient même aller plus loin en fixant la part des énergies renouvelables à 30 %.

Les conclusions du sommet européen détermineront la position de l’UE dans la perspective de la Conférence sur le climat de l’ONU qui se tiendra à Paris en décembre 2015, et dont l’objectif est de trouver un accord sur le climat contraignant au niveau mondial.

Position des Etats membres

Ci-dessous, le tableau présente la position de chaque État membre. Vous pouvez visualiser ce document en plein écran en cliquant ici

http://cf.datawrapper.de/ZsYj4/3/

 

Contexte

À l'horizon 2030, la Commission européenne propose :

  • une réduction de 40 % des gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990, obligatoire à l'échelle nationale et qui ne peut être atteint par l'utilisation de crédits carbone ;
  • l'utilisation de crédits carbone en vue de respecter de nouveaux engagements internationaux sur le climat ;
  • un objectif portant à 27 % la part des énergies renouvelables, contraignant pour l'ensemble de l'Union, mais pas à l'échelle nationale ;
  • aucun nouvel objectif en matière d'efficacité énergétique avant l'examen en juin 2014 des avancées sur la directive sur l'efficacité énergétique ; 
  • des recommandations non contraignantes sur le gaz de schiste qui pourraient devenir obligatoires en 2015 ;
  • une réserve de stabilité du marché pour le système européen d’échange de quotas d’émissions (ETS) capable de retirer ou de libérer jusqu’à 100 millions de crédits carbone ;
  • et l’arrivée à échéance de la directive sur la qualité des carburants d'ici 2020, qui impose une réduction de 6 % de l'intensité de gaz à effet de serre des combustibles de l'UE. 

Prochaines étapes

  • 23-24 Octobre: sommet européen
  • Dec. 2015: conférence des Nations Unies sur le changement climatique à Paris