Nouvelles hausses du prix de l’électricité

D’ici à l’été 2014, les tarifs vont augmenter deux fois de 5%. Un record en 10 ans.

La première mesure du ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Philippe Martin, ne passera pas inaperçue. Il a annoncé, lundi 8 juillet au soir, via l’Agence France Presse, que le prix de l’électricité augmentera de 5% en aout cette année, et de nouveau de 5% à l’été 2014.
 
Ces hausses doivent permettre de soutenir les investissements dans les infrastructures. 
 
Le cout de la première revalorisation pour les ménages français sera en moyenne de 35 euros, 50 pour ceux qui se chauffent à l’électricité. 
 
La Commission de régulation de l’énergie (CRE) souhaitait pour sa part des augmentations de 6,8% à 9,6%, rien que pour cette année, avec en plus, un rattrapage de 7,6% pour combler l’insuffisance des hausses précédentes.
 
Depuis 2006, le prix de l’électricité a augmenté d’un peu plus de 14% selon la CRE.
 
«Le gouvernement a décidé de lisser, sur plusieurs années, les hausses de tarifs nécessaires à la couverture des coûts d’EDF, prévue par la loi, afin de protéger autant que possible le pouvoir d’achat des ménages», a déclaré le ministre.
 
En mai dernier, Eurostat annonçait qu’entre 2011 et 2012, les prix de l’électricité avaient augmenté en moyenne de 6,6% dans l’UE. La France, avec le Luxembourg, reste toutefois un des pays où le coût de l’énergie est plus faible par rapport au pouvoir d’achat. 

Lire: Hausse généralisé de prix de l’énergie pour les ménages dans l’UE

Sur la même période, les augmentations les plus marquées concernent les pays du sud de l’Europe, c’est-à-dire Chypre (+21 %), la Grèce (+15 %), l’Italie (+11 %), le Portugal (+10 %).