EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

04/12/2016

L’Espagne franchit le seuil de 100% de dette publique

Euro & Finances

L’Espagne franchit le seuil de 100% de dette publique

L’Espagne est le sixième pays de l’UE avec le pourcentage le plus élevé de dette publique. Au second trimestre de 2016, elle atteignait 100,6 % du PIB. Un article d’EurActiv Espagne.

Le pourcentage de la dette publique espagnole a atteint 100,6 % du PIB au deuxième trimestre 2016, soit beaucoup plus que la moyenne européenne, qui se situe à 84,3 %.

En ce qui concerne le déficit public, Eurostat n’a pas publié les données espagnoles, mais a présenté la moyenne des 28 États membres, qui a chuté à 1,8 % du produit intérieur brut entre avril et juin 2016 face à 1,9 % enregistré entre janvier et mars.

Dans la zone euro, le déficit public a aussi baissé, passant de 1,6 % au premier trimestre 2016 à 1,5 % les trois mois suivants.

>> Lire : L’UE accorde plus de temps à l’Espagne pour son déficit budgétaire

Quant à la dette publique, la moyenne entre les pays de la zone euro se situait à 91,2 % au second trimestre, une baisse par rapport au 91,3 % des trois premiers mois de l’année 2016.

Comparée à l’année précédente, la dette publique a également baissé, tant dans les pays de la monnaie unique, où elle a perdu 1,1 point de pourcentage, que dans l’Union, où elle a chuté de 3,2 points.

Au second trimestre de 2016, les pays de la zone euro ont accumulé une dette publique de 9,6 milliards d’euros, dont 79,5 % sont imputés à des titres, 17,5 % à des créances et 2,9 % à des monnaies et des dépôts.

La dette accumulée en UE s’élève à 12,5 milliards d’euros, dont 81 % sont imputés à des titres, 15,2 % à des créances et 3,9 % à des monnaies et des dépôts.

Pays par pays, les dettes publiques les plus élevées par rapport au PIB au second semestre ont été enregistrées en Grèce (179,2 %), en Italie (135,5 %) et au Portugal (131,7 %) alors que les plus basses sont celles de l’Estonie (9,7 %), du Luxembourg (22 %) et de la Bulgarie (29,4 %).

>> Lire : La droite envisage de creuser le déficit public en 2017

Concernant le premier trimestre 2016, trois pays ont enregistré une hausse de leur dette alors que 15 autres l’ont vu baisser. Les hausses les plus élevées ont été constatées en Grèce (3,1 points de pourcentage), au Portugal (2,8) et en Lettonie (2,6) et les baisses les plus évidentes ont eu lieu en Finlande (-2,7 points), en Irlande (-2,6) et en Hongrie (-1,6 point).

Par rapport au même trimestre de l’année 2015, la dette publique a augmenté dans trois États et diminué dans 15.

Les hausses les plus accrues ont été observées en Grèce (9,7 points de pourcentage), en Lettonie (3,7) et au Portugal (2,9) alors que les baisses les plus prononcées ont été constatées en Irlande (-13) en Hollande (-3,3) et en Hongrie (-3,2).