Moscovici optimiste sur le redémarrage de la zone euro et la Grèce

Hearings of candidate commissioner Pierre Moscovici [European Parliament / Flickr]

Pierre Moscovici [Parlement européen / Flickr]

Le commissaire aux Affaires économiques confirme la croissance de 1,5 % prévue en 2015 pour la zone euro.

Les turbulences sur les marchés financiers ne sont pas de nature à déstabiliser l’économie européenne, a estimé mardi le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, en soulignant que les autorités chinoises et russes faisaient des efforts importants pour assurer la stabilité.

Il a ajouté lors d’un point presse à Paris qu’à ce stade, il n’y avait «pas de raison de douter de la validité» des prévisions économiques pour 2016 de la Commission européenne et que ces prévisions seront actualisées début novembre.

En mai dernier, la Commission prévoyait une croissance économique de 1,5% cette année en zone euro et de 1,9% en 2016.

«Nous suivons avec attention les développements financiers et économiques en Chine et en Russie», a dit Pierre Moscovici. «Les autorités de ces pays, qu’elles soient monétaires ou politiques, font des efforts importants pour préserver la stabilité. J’ai la conviction que les développements récents sur les marchés financiers, qui ne sont pas achevés, ne sont pas de nature à déstabiliser l’économie européenne.» 

La Grèce sortie de l’impasse ?

Le commissaire s’est également prononcé sur la Grèce, assurant qu’il pensait «sincèrement que l’UE était sortie de l’impasse», et a insisté sur le fait que la Commission était confiante dans le processus en cours. Des élections doivent être organisées le 20 septembre, et Alexis Tsipras tentera ensuite de former une majorité sans doute plus centriste que la précédente, et plus europhile.