EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

22/01/2017

L’UE dénonce la condamnation d’un militant ukrainien en Russie

Europe de l'Est

L’UE dénonce la condamnation d’un militant ukrainien en Russie

Oleg Sentsov [Reuters]

L’UE s’est vivement opposée à la condamnation pour terrorisme du réalisateur Oleg Sentsov et du militant et joueur de basketball Oleksandr Kolchenko par la Russie.

Le 25 août, la cour militaire du Caucase du Nord, en Russie, a condamné Oleg Sentsov, 39 ans, à 20 ans de prison. Le réalisateur ukrainien est accusé d’avoir mis le feu à des locaux du parti prorusse en Crimée après l’annexion de la péninsule en mars 2014, et d’avoir préparé d’autres attentats. Il aurait notamment eu l’intention de faire exploser une statue de Lénine dans la ville de Simferopol, en Crimée.

Oleksandr Kolchenko, un militant et joueur de basketball ukrainien de 25 ans, a quant à lui été condamné à 10 ans de prison pour sa participation dans ces actes. Ils ont tous deux été arrêtés en mai 2014, après l’annexion illégale de la Crimée par la Russie.

Décision illégale

La Haute Représentante de l’UE aux affaires étrangère, Federica Mogherini, a indiqué que l’UE avait suivi le dossier de près.

« Les tribunaux russes ne peuvent pas juger d’actes commis en dehors du territoire internationalement reconnu comme appartenant à la Russie. L’UE considère que ces condamnations sont une violation du droit international et des normes fondamentales de la justice. L’UE continue d’exhorter la Fédération russe à relâcher M. Sentsov et M. Kolchenko immédiatement, et à garantir leur retour en Ukraine en toute sécurité », a déclaré Federica Mogherini.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a également critiqué la « décision inhumaine et illégale des autorités russes ».

« Oleg Sentsov, Oleaksandr Kolchenko et les autres citoyens ukrainiens illégalement détenus en fédération russe sont des prisonniers politiques et des victimes innocentes de l’agression russe contre l’Ukraine », a déclaré le ministère. Le ministère a ajouté faire tout son possible pour que les prisonniers politiques ukrainiens détenus en Russie soient libérés.

>> Lire : La Russie mène une guerre hybride contre l’Ukraine et l’UE

Nadiya Savchenko, une femme politique et ancienne pilote, fait également partie des Ukrainiens emprisonnés en Russie. Elle a été enlevée par des rebelles prorusses dans l’est de l’Ukraine et livrée à Moscou, avant d’être accusée du meurtre de deux journalistes russes.

Depuis l’annonce de son emprisonnement, le 19 juin 2014, Nadiya Savchenko est devenue l’emblème d’une campagne qui a profondément touché les Ukrainiens et qui la présente comme une héroïne nationale.

Contexte

La crise ukrainienne a éclaté quand l'ancien président Viktor Ianoukovitch a annulé le projet d'accord d'association avec l'UE en novembre 2013. Il a préféré se rapprocher de la Russie, engendrant des vagues de protestation qui ont parfois violemment dégénéré et sa destitution en tant que chef d'État.

Moscou a annexé la Crimée en mars 2014 à la suite d'un référendum après que les troupes russes se soient emparées du pouvoir dans la péninsule sur la mer Noire. Il s'agit de la crise la plus importante entre la Russie à l’Occident depuis la fin de la guerre froide.

Les combats continuent à ce jour entre les forces prorusses et les autorités ukrainiennes.

>> Lire : Berlin, Kiev, Moscou et Paris appellent à la fin des combats en Ukraine