Un rapport européen sur les incidents aériens ne mentionne pas la Russie

L’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a publié un rapport le 15 avril sur les incidents au-dessus des hautes mers impliquant des avions militaires en 2014.

Le rapport de l’AESA analyse le nombre croissant d’incidents impliquant des avions militaires russes au-dessus de la Mer Baltique. Bizarrement, le mot « Russie » n’apparaît pas dans le rapport.

Ces dernières années, les médias occidentaux ont signalé toute une série d’incidents impliquant des avions militaires russes, qui selon eux, sont à l’origine du risque encouru.

Le 7 avril, un avion de combat SU-27 russe a intercepté un avion de reconnaissance RC-135U américain au-dessus de la Mer Baltique. Le Pentagone a qualifié l’incident de « pilotage bâclé ».

Le rapport souligne la hausse considérable des activités militaires « non coopératives » en 2014. Le nombre total de vols militaires a au-dessus de la Mer Baltique a également augmenté.

Le rapport révèle les données suivantes :

  • 4 incidents AIRPROX (situation dans laquelle la distance entre deux avions ainsi que leur position et vitesse peuvent être dangereuses) impliquant des avions civiles et militaires en 2012 ;
  • 6 incidents et 1 violation de l’espace aérien en 2013 ;
  • 16 incidents et 3 violations de l’espace aérien en 2014 ;
  • 3 violations de l’espace aérien en janvier 2015.

Cependant, le mot « Russie » n’apparaît pas dans le rapport et les tensions vis-à-vis du conflit ukrainien sont qualifiées de « situation géopolitique instable ».