Le chômage passe sous la barre des 11% dans la zone euro

En juillet, la zone euro comptait 17,53 millions de chômeurs, soit 213 000 de moins qu’un mois plus tôt et 1,11 million de personnes de moins qu’il y a exactement un an.

Ce n’était pas arrivé depuis février 2012. Le taux de chômage en zone euro est repassé sous la barre des 11 % en pleine crise de l’euro, et s’est établi à 10,9 % en juillet, a annoncé mardi 1er septembre l’office européen de statistiques Eurostat. Un an auparavant, le taux de chômage de la zone euro s’élevait encore à 11,6 %.

>> Lire : Le chômage attendu en hausse jusqu’à 2020 dans le monde

En juillet, la zone euro comptait 17,53 millions de chômeurs, soit 213 000 de moins qu’un mois plus tôt et 1,11 million de personnes de moins qu’il y a exactement un an.

Moins de 5 % de chômage en Allemagne

Le taux de chômage le plus faible parmi les 19 pays de la zone euro a été enregistré en outre-Rhin (4,7 %) ainsi qu’à Malte (5,1 %), et les plus élevés en Grèce (25,0 % en mai 2015, date des dernières données disponibles) et en Espagne (22,2 % contre 24,3 % un an plus tôt).

Le ministère de l’Emploi espagnol avait en effet indiqué début août qu’après six mois de baisse consécutifs le nombre de chômeurs était au plus bas depuis septembre 2010. De même, la Grèce (passée de 27,0 % à 25,0 % entre mai 2014 et mai 2015), le Portugal (de 14,1 % à 12,1 %) et l’Irlande (de 11,3 % à 9,5 %), des pays touchés de plein fouet par la crise de l’euro, ont connu une forte baisse du chômage sur la dernière année.

La France parmi les « mauvais » élèves

À l’inverse, c’est la Finlande (de 8,7 % à 9,7 %), la France (de 10,3 % à 10,4 %) et l’Autriche (de 5,7 % à 5,8 %) qui ont enregistré les plus fortes hausses sur un an.

Concernant le chômage des jeunes, quelque 3,09 millions de moins de 25 ans étaient concernés en juillet, soit un taux de 21,9 % contre 22,3 % le mois précédent. Sans surprise, les pays les plus touchés étaient la Grèce (51,8 % en mai 2015), l’Espagne (48,6 %) et l’Italie (40,5 %).

>> Lire : Contre le chômage, la Commission prône l’ouverture du marché du travail

Dans l’ensemble de l’Union européenne, le taux de chômage était de 9,5 % en juillet, ce qui représente quelque 23,06 millions de personnes.

Cet article a initialement été publié sur le site de la Tribune.