EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

19/01/2017

Les appels à la fin du changement d’heure en Europe se multiplient

Innovation & Entreprises

Les appels à la fin du changement d’heure en Europe se multiplient

C'est l'Empire germanique qui a instauré le changement d'heure.

Des scientifique ont de nouveau dénoncé  le cout économique du changement d’heure, à l’approche du 30 octobre. Pour l’eurodéputé autrichien Heinz Becker, la Commission doit mettre fin à cette pratique dommageable. Un article d’EurActiv Allemagne.

Certains experts tendent depuis longtemps de prouver que le changement d’heure bisannuel n’est plus utile. Ils se sont à présent tournés vers la science. La Turquie a décidé de ne plus changer d’heure. Les voyageurs qui arrivent en Europe occidentale depuis Istanbul devront donc avancer leurs montres de deux heures au lieu d’une en hiver.

Dommages sanitaires

Lors d’une conférence à Bruxelles, Russell Foster, professeur de neuroscience à l’université d’Oxford, et Till Roenneberg, professeur de psychologie médicale à l’université de Munich, ont présenté leurs recherches sur l’impact du changement d’heure sur le sommeil. Leur conclusion est sans équivoque : retarder l’heure ne permet pas d’économiser de l’énergie, s’accompagne de risques sanitaires et pèse cher sur l’économie.

Les scientifiques ne mâchent pas leurs mots et entendent prouver que le changement d’heure a un effet dramatique sur nos fonctions physiques et mentales, en déboussolant notre horloge interne. Les enfants et les personnes âgées mettent des semaines à se remettre des changements d’heures. On enregistre de plus des augmentations des accidents de la route et des complications liées aux opérations chirurgicales à ces deux moments de l’année.

Facture pour l’économie européenne

Outre les dommages sanitaires, la pratique pèse également lourd sur l’économie. Les spécialistes ont calculé que les coûts du changement d’heure bisannuel représentent entre 1 et 2 % du PIB européen, principalement à cause de son impact sur la santé. La facture s’élève donc à près de 300 milliards par an.

Heinz Becker, eurodéputé autrichien, estime que ces données scientifiques justifient une action de la Commission. Il voudrait que l’UE mette un terme une pratique qui « ne fait que du mal ». Il appelle Violeta Bulc, la commissaire aux transports, qu’il estime compétente sur la question, de cesser de refuser de se pencher sur la question.

L’Empire germanique était le premier pays à avoir mis en place le changement d’heure, afin d’économiser la lumière, en 1916. Les avis sur la question ont toujours été divergents. La plupart des commerçants et sportifs sont en faveur du changement d’heure, qui leur permet de profiter de l’ensoleillement après la fermeture des bureaux. Les agriculteurs n’ont quant à eux jamais été très pour.