Budapest recule sur l’accueil des réfugiés

Péter Szijjártó, ministre hongrois des Affaires étrangères. [MFA of Hungary]

Au début de la semaine, la Budapest avait décidé qu’en vertu des « intérêts hongrois », elle n’appliquerait pas les règles européennes sur l’accueil des réfugiés. La fronde n’a pas duré longtemps, puisque le mercredi 24 juin, la Hongrie a décidé de faire marche arrière et a tenté de convaincre que le pays avait juste besoin de plus de temps.

>> Lire aussi : La Hongrie s’exempte des règles européennes sur l’accueil des réfugiés