EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

27/09/2016

Les attaques violentes se multiplient en Allemagne

Justice & Affaires intérieures

Les attaques violentes se multiplient en Allemagne

Angela Merkel, June 2016

Jusqu’à présent épargnée par le terrorisme islamique, l’Allemagne a été victime de quatre attaques violentes au cours de la dernière semaine, dont une au moins a été revendiquée par l’EI. La politique d’accueil de réfugiés menée par le pays risque de se retrouver sur la sellette.

Selon la police, douze personnes ont été blessées, dont trois grièvement, dans l’explosion qui a visé un festival de musique à Ansbach, une petite ville de 40.000 habitants, au sud de Nuremberg. Cette attaque est la quatrième qu’a connu l’Allemagne en une semaine.

Peu avant de déclencher l’explosion devant un restaurant de la ville, le Eugens Weinstube, l’homme s’est vu refuser l’entrée du festival de musique Ansbach Open qui s’y tenait dimanche, a précisé le ministre de l’Intérieur, Joachim Herrmann, lors d’une conférence de presse. Deux mille personnes ont été évacuées du festival après l’explosion.

La demande d’asile du jeune homme syrien, entré il y a deux ans en Allemagne, a été rejetée il y a un ans. Le jeune homme avait déjà tenté de se suicider à deux reprises avant l’explosion de dimanche, a dit le ministre.

Piste de l’attentat islamiste

Les explosifs et les morceaux de métal retrouvés dans son sac à dos auraient cependant pu tuer bien plus de personnes, a précisé le ministre. La piste d’un attentat islamiste n’est pas exclue, elle doit encore faire l’objet d’une enquête.

Une large zone autour de l’explosion survenue à 22h12 (20h12 GMT) était toujours fermée tôt lundi matin.

Série d’incidents violents

La panique s’est emparée de la ville dimanche soir après l’explosion, les incidents se multipliant en Allemagne, rapporte un habitant d’Ansbach, Thomas Debinski.

« Tout à coup, vous entendez une forte (…) détonation, c’est comme un son d’explosion », a-t-il dit, ajoutant que les gens « paniquaient vraiment ».

C’est le quatrième incident violent à survenir en Allemagne en une semaine. Vendredi, neuf personnes ont été tuées dans un centre commercial à Munich par un adolescent de 18 ans fasciné par les tueries de masse.

Plus tôt dimanche, une femme enceinte a été tuée à Reutlingen dans le Bade-Wurtemberg (sud de l’Allemagne) par un réfugié syrien âgé de 21 ans et armé d’une machette, l’acte terroriste a été écarté.

Lundi dernier, cinq personnes ont été blessées dans un train par un jeune pakistanais qui les a attaqués à coups de hache et de couteau avant d’être abattu par la police. L’attaque a été revendiquée par l’organisation djihadiste Etat islamique.

La série d’incidents est susceptible de nourrir le malaise de l’opinion publique quant à la politique d’accueil des réfugiés menée par la chancelière allemande Angela Merkel, en vertu de laquelle plus d’un million de migrants sont entrées en Allemagne.