EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

06/12/2016

L’UE assure la France de sa solidarité après une nouvelle attaque

Justice & Affaires intérieures

L’UE assure la France de sa solidarité après une nouvelle attaque

L’attaque à Saint-Etienne-du-Rouvray par des soldats de Daesh a une nouvelle fois choqué l’UE_CREDIT[Reuters_screenshot]

Jean-Claude Juncker a prôné « solidarité et coopération en Europe pour combattre la barbarie », dans une lettre de condoléances adressée à François Hollande, après l’assassinat d’un prêtre en Normandie revendiqué par l’Etat islamique.

« Plus que jamais, partout en Europe, la solidarité et la coopération seront essentielles pour combattre la barbarie et faire prévaloir nos valeurs communes », a écrit le président de la Commission européenne dans son courrier envoyé au président français.

Le courrier du Luxembourgeois  a fait suite à l’assassinat d’un prêtre, égorgé au cours d’une prise d’otages dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray, dans le nord-ouest de la France. L’acte a été revendiqué par  Daech.

>>Lire : L’Europe sous le choc de l’attentat de Nice

« La Commission européenne est pleinement mobilisée, aux côtés des autres institutions européennes pour apporter tout son soutien à la France dans ces moments douloureux », a-t-il ajouté.

La chef de la diplomatie de l’Union européenne, Federica Mogherini, a également offert sa « solidarité » et ses condoléances à « toutes les familles des victimes, à la France, ainsi qu’à l’Église catholique ».

« Prendre pour cible un homme de foi, quelle qu’elle soit, restera toujours un crime contre notre humanité commune, car cela porte atteinte à l’essence même de notre vie, croyants ou non croyants ».

Attaques quotidiennes

« Les terribles nouvelles, quotidiennes, d’attaques renforcent notre travail commun contre le terrorisme, à l’intérieur comme à l’extérieur de nos frontières: le travail de toutes les institutions, des forces de l’ordre, des services de renseignement, des chefs religieux et des communautés de toutes confessions, de la société civile, ainsi que tous les citoyens. C’est l’unité qui nous fera prévaloir », a conclu l’Italienne.

>>Lire: Les attaques violentes se multiplient en Allemagne

« Nous sommes aux côtés des Français face à cette incompréhensible barbarie », a également réagi le président du Parlement européen, l’Allemand Martin Schulz, sur Twitter.

Déplacement annulé

Après cette nouvelle attaque, le déplacement de François Hollande i à Prague prévu ce mercredi 27 juillet a été annulé.

Le chef de l’Etat devait s’entretenir avec les autorités tchèques des mesures de relance de l’Union européenne qui doivent être examinées le 16 septembre prochain à Bratislava par les Vingt-Sept lors d’un sommet « post-Brexit ».

Cette visite avait déjà été annulée une première fois après l’attentat qui a fait 84 morts à Nice le 14 juillet.