EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

03/12/2016

Des colons comparent l’ambassadeur de l’UE à Hannibal Lecter

L'Europe dans le monde

Des colons comparent l’ambassadeur de l’UE à Hannibal Lecter

Jerusalem Post EU ambassador in Hannibal Lecter mask

Israël a condamné la vidéo d’un groupe de défense des colons représentant l’ambassadeur de l’Union européenne en Israël en Hannibal Lecter.

La vidéo, mise en ligne par le Forum de la périphérie de Jérusalem, un groupe de défense des colons, représente l’ambassadeur Lars Faborg-Andersen, portant la muselière du tueur en série du film «le  Silence des Agneaux ». Elle est intitulée « Nous devons calmer Andersen ».

Le groupe en question milite notamment pour la fin de l’aide européenne aux campements bédouins le long de la route 1, entre la colonie de Maale Adoumim, au nord de Jérusalem, et la mer Morte. Israël considère ces constructions comme illégales. Cette route relie les colonies de Maale Adoumim, Mishor Adoumim et Mitzpe Jericho, en Cisjordanie occupée, à la mer Morte.

>> Lire : Israël s’irrite du projet de l’UE d’étiqueter les produits des colonies

« Lars Faborg-Andersen sape la souveraineté israélienne et viole la loi israélienne. C’est lui qui est derrière la construction illégale autour de la route 1, dans le but de créer des faits sur le terrain, une continuité territoriale pour un futur État terroriste », dénonce la vidéo, ponctuée d’images des campements en question.

« Le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Dore Gold, condamne le traitement irrespectueux de l’ambassadeur de l’Union européenne », a déclaré le porte-parole du ministère, Emmanuel Nahshon, dans un communiqué.

Dans la vidéo, Lars Faaborg-Andersen a le bas du visage recouvert d’un masque semblable à celui que le tueur en série cannibale, Hannibal Lecter, portait dans le film d’horreur le « Silence des Agneaux ».

Interrogé par l’AFP, le porte-parole de la représentation de l’Union européenne en Israël n’a pas souhaité faire de commentaire dans l’immédiat.

>> Lire aussi : Le financement européen de fabricants d’armes israéliens alerte des eurodéputés