EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

03/12/2016

Les Bruxellois ripostent face aux insultes de Donald Trump

L'Europe dans le monde

Les Bruxellois ripostent face aux insultes de Donald Trump

Donald Trump [Wikipedia]

Donald Trump, candidat républicain pressenti aux élections américaines de 2016, a qualifié Bruxelles d’« enfer », entrainant un tsunami de commentaires tout aussi ironiques les uns que les autres.

Après avoir vexé Parisiens et Londoniens en assurant que certains des quartiers des deux capitales étaient si infestés de musulmans radicaux que la police n’osait plus y pénétrer, Donald Trump a décidé de passer à la capitale belge – et européenne -, qu’il a traité de « hellhole » (« enfer » ou « trou à rat »).

« Bruxelles était très belle, mais, en ce moment, c’est comme vivre dans au fond de l’enfer », a-t-il assuré le 26 janvier, sur Fox News. Ces remarques ont entrainé une vague de tweets ironiques dans lesquels des photos de la capitale belge sont accompagnées du hashtag #hellhole (qui peut aussi se traduire par « trou à rat »).

Récemment, le candidat à la présidentielle a également suscité la polémique en proposant d’interdire aux musulmans de se rendre aux États-Unis, justifiant cette mesure par l’emprisonnement des Américains d’origine japonaise pendant la Seconde guerre mondiale, une comparaison qui n’a fait qu’alimenter la controverse.

Salutations de Bruxelles, [j’espère] que vous ne deviendrez jamais président !

Salutations de l’enfer de Bruxelles, M. Trump !

Hey Donald Trump, n’aviez-vous pas dit que vous n’abandonneriez pas la campagne présidentielle tant qu’il ne neigerait pas en enfer ? Justement…

Cher Donald Trump, selon vous, ça ressemble à ça, l’enfer ?

Preuve inédite d’un rassemblement satanique à Bruxelles. Donald a raison, c’est l’enfer !

Pour un enfer, Bruxelles a quelques grandes qualités. Donald Trump n’y vit pas, par exemple.

Nous ne répondrons pas aux questions d’enfer aujourd’hui. Merci de votre compréhension

Bruxelles était si belle, mais aujourd’hui la police applique la Sharia et oblige tout le monde à porter la barbe.

Bruxelles, l’enfer, vraiment ?