Jean-Claude Juncker affine le casting de la nouvelle Commission

[European Parliament/Flickr]

Jean-Claude Juncker [European Parliament/Flickr]

Jean-Claude Juncker a répondu aux attentes de sa coalition par d’ultimes modifications de portefeuilles avant le vote du Parlement, mercredi 22 octobre.

Le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, a annoncé mercredi matin avant le vote du Parlement quelques modifications dans la distribution des portefeuilles du collège de commissaires.

Le vice-président de la Commission, Franck Timmermans, sera chargé du développement durable, une demande des sociaux-démocrates. Par ailleurs, les compétences en matière de règlementation des médicaments de la Commission revient à la DG Santé, plutôt qu’au marché intérieur.

Le portefeuille de la Citoyenneté a été retiré au Hongrois Navracsis, pour l’attribuer au commissaire grec en charge de l’immigration. Le Hongrois a en échange récupéré le portefeuille des Sports, mais il conserve celui de la Culture.

Jean-Claude Juncker a ainsi répondu aux attentes des libéraux, qui souhaitaient voir le portefeuille du Hongrois modifié

>>Lire aussi : Les libéraux continuent de faire pression contre Navracsis

Il a aussi répondu à une partie des attentes des socialistes

>>Lire : Remous au sein de la coalition avant le vote pour la Commission

 

Le nouveau président a aussi indiqué qu’il regrettait la place modeste accordée aux femmes dans son collège. « 9 femmes sur 28, c’est ridicule » a-t-il indiqué, avant d’être applaudi par le Parlement.