EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

11/12/2016

Twitter envahi d’eurosceptiques pendant le discours de Juncker

Politique

Twitter envahi d’eurosceptiques pendant le discours de Juncker

Lors du discours de Jean-Claude Juncker sur l’état de l’Union le 14 septembre, le débat sur Twitter a été dominé par les eurosceptiques, notamment britanniques.

23 614 personnes ont suivi le discours du président de la Commission européenne en utilisant le hashtag #SOTEU et il y a eu plus de 50 000 tweets. Parmi les 1 773 utilisateurs britanniques, 70 % étaient en faveur du Brexit, selon une analyse du blog EU-Reputation.eu.

Amount of tweets exchanged with the hashtag #SOTEU during Juncker's speech on 14 September. Data extracted from Visibrain.

Nombre de tweets publiés avec le hashtag #SOTEU pendant le discours de Juncker, le 14 septembre. Source: Visibrain.

Le Royaume-Uni est le pays où le plus de personnes ont publié sur Twitter, se classant devant la Belgique, la France, les Pays-Bas et l’Allemagne. En termes de tweets publiés, c’est la Belgique qui est en tête.

Alors que le président de l’exécutif a accordé très peu de temps au Brexit dans son discours, il s’agit du terme le plus utilisé dans la Twittosphère.

Most used Hashtags during Juncker's speech.

Hashtag les plus utilisés pendant le discours de Juncker.

Selon le volume des tweets, les temps forts du discours sur l’état de l’Union étaient :

  • la montée en puissance du populisme ;
  • le dumping social,
  • les différentes mesures présentées, notamment le paquet des télécoms, le plan d’investissement en Afrique et le corps de volontaires européen ;
  • l’histoire du père de Jean-Claude Juncker, forcé de combattre pour les nazis.

Evolution of tweets containing the hashtag #SOTEU

Évolution des tweets mentionnant le hashtag #SOTEU.

L’étude, s’appuyant sur les données de l’outil d’examen des médias, a également souligné que d’autres sujets ont été abordés avec le hashtag #SOTEU. C’est le cas par exemple de l’indépendance de la Catalogne en fait partie, avec plus de 3 000 tweets publiés depuis l’Espagne, 788 de Madrid et 849 de la région indépendantiste.