EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

29/09/2016

Le pape demande à l’Europe de ne pas ghettoïser les migrants

Politique

Le pape demande à l’Europe de ne pas ghettoïser les migrants

Pape François

@Polifoto

Le pape appelle l’Europe à intégrer les migrants, et critique la laïcité exagérée de la France.

L’Europe doit « intégrer » les migrants qui affluent sur son territoire, mais sans « ouvrir grand les portes de façon irrationnelle », a jugé le pape François dans un entretien au quotidien La Croix.

À la question de savoir si l’Europe peut « accueillir tant de migrants », le pape a répondu : « C’est une question juste et responsable parce qu’on ne peut pas ouvrir grand les portes de façon irrationnelle ».

Le 16 avril, il avait effectué une visite sur l’île grecque de Lesbos, une porte d’entrée des migrants en Europe, et en était revenu avec 12 Syriens, un geste fort alors que l’Europe traverse une profonde crise migratoire, qui la déchire politiquement.

« Mais la question de fond à se poser est pourquoi il y a tant de migrants aujourd’hui », a poursuivi le souverain pontife. « Le problème initial, ce sont les guerres au Moyen-Orient et en Afrique et le sous-développement du continent africain, qui provoque la faim », a-t-il souligné, posant « plus largement » la « question d’un système économique mondial tombé dans l’idolâtrie de l’argent ».

Concernant les migrants, « le pire accueil est de les ghettoïser alors qu’il faut au contraire les intégrer », a insisté le pape François.

« À Bruxelles, les terroristes étaient des Belges, enfants de migrants, mais ils venaient d’un ghetto. À Londres, le nouveau maire (Sadiq Khan, fils d’immigrés pakistanais et musulman, ndlr) a prêté serment dans une cathédrale et sera sans doute reçu par la reine. Cela montre pour l’Europe l’importance de retrouver sa capacité d’intégrer », a-t-il souligné.

Laïcité exagérée

Évoquant la France, où il envisage de se déplacer prochainement sans savoir exactement quand, le souverain pontife a estimé que la pratique de la laïcité française était exagérée.

« La petite critique que j’adresserais à la France (…) est d’exagérer la laïcité ».

Dans une conception issue de l’« héritage des Lumières » selon lui, les religions sont considérées « comme une sous-culture et non comme une culture à part entière » dans l’Hexagone, a-t-il estimé. « La France devrait faire un pas en avant à ce sujet pour accepter que l’ouverture à la transcendance soit un droit pour tous », selon lui.

Cette critique concernait plus précisément les problèmes rencontrés par les musulmans dans la pratique de leur religion.

« Si une femme musulmane veut porter le voile, elle doit pouvoir le faire » a ainsi insisté le pape.

La question du port du voile dans des lieux publics fait l’objet de combats juridiques en France, aussi bien dans le secteur public que privé. Le principe de laïcité instauré par l’article 1er de la Constitution française peut être interprété de façon plus ou moins souple, et la fréquentation de lieux publics par des femmes voilées fait parfois polémique. La gauche française ainsi que les radicaux dénoncent régulièrement le port du voile au nom de la laïcité, tandis que les féministes condamnent le voile en tant qu’atteinte à l’image et au rôle de la femme dans la société.