EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

23/01/2017

Le rapport des 5 présidents suggère des réformes a minima de l’UEM

Politique

Le rapport des 5 présidents suggère des réformes a minima de l’UEM

Jean-Claude Juncker

[EC]

Les présidents de la BCE, de la Commission, du Conseil européen, de l’Eurogroupe et du Parlement européen proposent de renforcer la présidence de l’Eurogroupe dans un rapport conjoint.

Malgré la crise grecque, les 5 ténors de l’UE ont décidé de publier le rapport sur la gouvernance de l’Union économique et monétaire, qui mijote depuis plusieurs mois. Le document a été réalisé « en collaboration étroite » avec les chefs de file des différentes institutions européennes : Donald Tusk, le président du Conseil européen, Jeroen Dijsselbloem, à la tête de l’Eurogroupe, Mario Draghi, de la Banque centrale européenne (BCE), et Martin Schulz, le président du Parlement européen. Au final, les ambitions du texte s’avèrent minimales, les questions qui fâchent ayant été évacuées.

>> Lire : Les ténors de l’UE veulent une zone euro plus intégrée

Dans le document, les cinq présidents de l’Europe proposent de voir l’Eurogroupe jouer un rôle plus important au sein de la zone euro. Ils envisagent un « renforcement de sa présidence et des moyens à sa disposition » à court terme.

A long terme, c’est-à-dire entre 2017 et 2025, le rapport propose « une présidence à temps plein de l’Eurogroupe, avec un mandat clair ».

Le président de l’Eurogroupe est à l’heure actuelle chargé de préparer les réunions des ministres des Finances des États membres. Cette instance a été le théâtre de négociations techniques difficiles, notamment sur la crise grecque.

>> Lire : Grexit et Brexit perturbent le rapport des 5 présidents

Le président de l’Eurogroupe est élu à la majorité des membres de la zone euro, pour un mandat de deux ans et demi. La présidence doit être renouvelée cet été : le Néerlandais Jeroen Dijsselbloem est candidat à sa propre succession et est concurrencé par le ministre des Finances espagnol Luis De Guindos.

Le rapport propose également la création d’un « Trésor européen », afin d’assurer « une plus grande coordination dans la politique budgétaire » des États membres de la zone euro.

Le document et ses diverses pistes doivent être discutés avec les États membres lors du sommet européen programmé jeudi et vendredi.

Contexte

Lors du sommet de l'euro du 24 octobre 2014, le président de la Commission européenne, le président du Conseil, président de l'Eurogroupe, le président du Parlement européen et le président de la Banque centrale européenne ont été invité à collaborer pour « préparer les prochaines étapes d'une meilleure gouvernance économique de la zone euro ».

Le Conseil européen du 18 décembre 2014 a confirmé le mandat donné aux quatre présidents. La première étape de cette collaboration a été la rédaction d'une note d'analyse servant de base à une discussion lors du Conseil européen informel du 12 février 2015. Cette discussion devra à présent être portée au niveau des chefs d'Etat et de gouvernement en juin.