Marton Gulyas, visage de la résistance à Orban en Hongrie

Marton Gulyas, le poil à gratter hongrois [TI/MTVA/Ouest-France]

Au fil de ses actions, le comédien de 30 ans est devenu le visage de la résistance au Premier ministre populiste Viktor Orban. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

1986 Naît à Budapest.

2015 Manifeste contre la politique anti-réfugiés.

2017 Figure de l’opposition.

« Ce n’est pas un martyr, mais un hypocrite et un provocateur ! » Marton Gulyas a désormais droit au traitement que réserve la presse pro-gouvernementale aux adversaires du Fidesz, le parti populiste de droite au pouvoir. On le traite aussi de « déviant », voire pire. C’est un fait, Marton Gulyas, militant politique sans carte ni parti, irrite profondément le gouvernement de Viktor Orban.

Bruxelles envisage des sanctions réduites contre la Hongrie

La Commission européenne va statuer d’ici la fin du mois sur le lancement éventuel d’une procédure d’infraction contre la Hongrie. Mais n’envisage pas de mesures  sévères, comme en Pologne.

Lorsqu’il a été arrêté jeudi et gardé à vue 72 heures, des centaines de jeunes ont défilé dans les rues de Budapest, jusque sous les fenêtres de sa cellule. Accusé d’avoir badigeonné de peinture orange (la couleur du Fidesz) les murs de la présidence, le comédien de 30 ans a été condamné à trois cents heures de travaux d’intérêt général. Trop peu pour en faire un martyr. Suffisant pour renforcer son statut de figure de l’opposition et du mouvement étudiant qui agite Budapest depuis deux semaines.

Lire la suite sur Ouest-France.fr