EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

27/09/2016

Matteo Renzi remplace son ambassadeur à Bruxelles

Politique

Matteo Renzi remplace son ambassadeur à Bruxelles

Carlo Calenda [EurActiv Italie]

Alors que les tensions persistent entre l’UE et l’Italie, le Premier ministre italien, Matteo Renzi, a décidé de remplacer son haut représentant à Bruxelles.

Carlo Calenda, actuel ministre adjoint de l’Industrie, remplacera l’ambassadeur italien auprès de l’UE, Stefano Sannino.

Selon les médias italiens, la décision officielle devrait être prise lors de la réunion du Conseil des ministres du 20 janvier. Carlo Calenda est le premier homme politique à être envoyé à Bruxelles. Généralement, ce sont plutôt des diplomates.

Réagissant aux commentaires du président de la Commission, Jean-Claude Juncker, qui a regretté de ne pas avoir d’interlocuteur à Rome, Matteo Renzi a écrit sur Facebook le 19 janvier que l’Italie reprenait son rôle de leader, et que ceux à qui ça ne plaisait pas devaient s’y faire.

« L’Italie est de plus en plus ouverte et attire de plus en plus les investissements internationaux », a déclaré Matteo Renzi. « Des grandes multinationales, comme Cisco, dont j’ai rencontré le directeur ce matin, ont décidé de miser sur notre pays. C’est la meilleure réponse à donner à ceux qui souhaiteraient nous voir affaiblis et marginalisés, comme nous l’avons malheureusement souvent été par le passé. Ils doivent désormais s’y faire. L’Italie est de retour, et plus solide et ambitieuse que jamais », a-t-il insisté.

>> Lire : L’ambassadeur italien auprès de l’UE : « la croissance est indissociable de la création d’emploi »

Avocat de formation, Carlo Calenda a occupé le poste de responsable des relations clients chez Ferrari, et de responsable marketing chez Sky. Il est ensuite devenu directeur de la stratégie et des affaires internationales chez Confindustria, l’association de représentation de l’industrie italienne.

La carrière politique de Carlo Calenda a débuté avec l’association Italia Futura, fondée par Luca Cordero di Montezemolo. Il entre ensuite au parti Scelta Civica [choix civique] fondé par Mario Monti, avec qui il se présente aux élections de 2013. Il n’est pas élu. 

Il est nommé ministre adjoint au ministère du Développement économique sous le gouvernement d’Enrico Letta, et son poste est reconduit lorsque Matteo Renzo arrive au pouvoir. Carlo Calenda a rejoint le Parti démocratique qu’en février 2015.

Au ministère, il était en charge des relations avec la Chine, et a travaillé sur le dossier de l’octroi à Pékin du statut d’économie de marché.

Pendant ce temps, l’une des pommes de discorde entre l’Italie et l’UE sont les aides d’État accordées au fabricant d’acier ILVA. Une enquête officielle a été lancée le 20 janvier.