EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

29/09/2016

L’UE prépare un nouveau calendrier de présidences sans le Royaume-Uni

Politique

L’UE prépare un nouveau calendrier de présidences sans le Royaume-Uni

Concert du gala pour la présidence slovaque.

La rotation des présidences tournantes du Conseil de l’Union européenne sera revue la semaine prochaine en réaction au Brexit.

Il est à présent certain qu’il n’y aura pas de présidence britannique, prévue pour le second semestre 2017 selon une décision déterminant l’ordre des présidents du conseil de l’UE, adoptée au 1er janvier 2007.

Cette décision, qui avait été prise le jour où la Bulgarie et la Roumanie ont rejoint l’UE prévoyait les présidences jusqu’en 2020, par groupe de trois.

  • Trio :

Premier semestre de 2016 : Pays-Bas

Second semestre de 2016 : Slovaquie

Premier semestre de 2017 : Malte

  • Trio :

Second semestre de 2017 : Royaume-Uni

Premier semestre de 2018 : Estonie

Second semestre de 2018 : Bulgarie

  • Trio :

Premier semestre de 2019 : Autriche

Second semestre de 2019 : Roumanie

Premier semestre de 2020 : Finlande

Sans le Royaume-Uni, cette organisation doit être revue, une tâche qui devrait revenir aux ambassadeurs de l’UE. Reste à savoir si le Royaume-Uni sera remplacé par l’Estonie ou un pays plus grand et membre de l’UE plus ancien. La formation des trios cherche un équilibre entre les nouveaux et les anciens membres, mais aussi entre les pays du Nord et ceux du Sud.

Une chose est sûre : la Croatie, qui a rejoint l’UE en 2013, sera ajoutée à la liste. Il s’agit du seul pays qui ne figure pas encore dans les prévisions.

Voici un ordre qui pourrait fonctionner sans controverse :

  • Trio :

Second semestre de 2017 : Estonie

Premier semestre de 2018 : Autriche

Second semestre de 2018 : Bulgarie

  • Trio :

Premier semestre de 2019 : Roumanie

Second semestre de 2019 : Finlande

Premier semestre de 2020 : Croatie