EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

28/09/2016

Un descendant de Tolstoï affirme que la Russie va racheter toute la Bulgarie

Politique

Un descendant de Tolstoï affirme que la Russie va racheter toute la Bulgarie

Piotr Tolstoï

La déclaration d’un député russe fait trembler la Bulgarie, qui commence à s’inquiéter du potentiel pouvoir politique des Russes propriétaires de biens immobiliers dans le pays.

Un député russe a déclaré que la Russie achètera simplement toute la Bulgarie, semant la panique dans le pays. Membre du parti de Vladimir Poutine, la Russie unie, le député a été interrogé à la télévision bulgare sur les intentions russes de poursuivre une politique bienveillante envers la Bulgarie, si son parti emportait les élections du 18 septembre. La Russie unie les a finalement emportées avec plus de 50 % des votes.

« Bien sûr », a répondu Piotr Tolstoï, en ajoutant toutefois qu’ils « achèter[aient] simplement tout le pays », étant donné qu’ils possèdent « déjà la moitié de la côte ».

Piotr Tolstoï est l’arrière-petit-fils du célèbre écrivain Lev Nikolayevich Tolstoï. Il exerce la profession de journaliste et fait partie des personnalités les plus populaires de la chaîne télévisée russe, Channel 1, considérée comme la voix du gouvernement.

Le député a d’ailleurs estimé que l’UE, dont la Bulgarie fait partie, avait besoin de réformes profondes et devait abandonner sa politique d’élargissement avec des pays « dans la zone d’intérêt national de la Russie ».

Selon le Consulat général de la Russie en Bulgarie, cité dans le journal Sega, les citoyens russes ont acheté 500 000 logements en Bulgarie, dont la plupart se trouvent sur la mer Noire.

Le ministre des Affaires étrangères bulgare, Daniel Mitov, a qualifié la déclaration de Piotr Tolstoï d’« arrogante, catégoriquement fausse et complètement inutile dans le développement de relations bilatérales ».

Il a également ajouté que cette affirmation ne reflétait pas la position officielle de la Russie, précisant qu’il saurait gré que les institutions officielles de la Russie se désolidarisent des dires du député russe.

Julien Popov, membre de l’organisation European Climate Foundation, s’est exprimé sur Facebook, affirmant que la réponse du ministre des Affaires étrangères était insuffisante et que la Bulgarie devait trouver les réelles intentions de la Fédération russe à l’égard de la Bulgarie.

« Les pays ne sont pas toujours envahis par des tanks et des avions. Les guerres hybrides sont à prendre très au sérieux. L’annexion de la Crimée est le résultat de 25 ans de négligence. L’État bulgare devrait réexaminer le droit de résidence des citoyens étrangers, accordé sur la base de l’investissement d’une petite somme ou la possession d’un appartement », a-t-il écrit.

Selon la législation bulgare, seuls les citoyens bulgares sont autorisés à voter aux élections parlementaires, présidentielles et locales. Ces cinq dernières années, 62 000 étrangers se sont vus accorder la nationalité bulgare. Parmi eux, les Russes sont toutefois peu nombreux. La majorité des étrangers, devenus citoyens bulgares, sont originaires de Macédoine, de Moldavie et d’Ukraine.

>> Lire : La Bulgarie s’inquiète de la propagande pro-russe

Contexte

A statement by a Russian parliamentarian has sent shockwaves through Bulgaria, as the country begins to realise that the many Russians who bought real estate in the country may sooner or later become a powerful political force.

Plus d'information