Un eurodéputé UKIP hospitalisé après une rixe au Parlement européen

Steven Woolfe

Steven Woolfe, favori pour reprendre la place de Nigel Farage à la tête du Parti britannique pour l’indépendance (UKIP), a été hospitalisé jeudi, après une réunion agitée avec d’autres eurodéputés UKIP au Parlement européen.

Steven Woolfe était dans un « état grave » suite à cette altercation, a déclaré Nigel Farage. Au moment de la publication de cet article, il semblerait que l’eurodéputé soit déjà dans un meilleur état. Il passera néanmoins la nuit à l’hôpital pour passer des tests .

Steven Woolfe se trouvait à une réunion d’eurodéputés UKIP à 10 heures au Parlement de Strasbourg lorsqu’une dispute a éclaté. Le parti eurosceptique cherche à remplacer Diane James, qui a démissionné 18 jours seulement après sa prise de poste à la tête du parti. Steven Woolfe, grand favori, n’avait pas été choisi parce qu’il avait rendu son dossier de candidature 17 minutes trop tard.

>> Lire : La présidente de l’UKIP démissionne après 18 jours

La dispute concernait l’aveu récent de Steven Woolfe : l’eurodéputé aurait négocié avec les membres du parti conservateur pour rejoindre leur rang, selon certaines sources.

Un eurodéputé, apparemment Mike Hookem, aurait qualifié Steven Woolfe de « blague ». Ce dernier aurait alors enlevé sa veste et dit : « allez, viens régler ça dehors ».

Mike Hookem aurait suivi Steven Woolfe en dehors de la salle et les deux eurodéputés auraient commencé à se donner des coups de poing. Des sources ont rapporté que Steven Woolfe s’était alors cogné la tête contre un mur avant que la bagarre ne soit interrompue.

À midi, Steven Woolfe s’est ensuite rendu à une session de vote au Parlement comme si de rien n’était, mais a quitté la séance 20 minutes plus tard avant de s’effondrer sur une passerelle à l’intérieur du Parlement.

Son malaise a été filmé par les caméras des chaines d’information et l’eurodéputé a été transféré à l’hôpital. Les premiers rapports ont indiqué qu’il souffrait d’une hémorragie cérébrale, mais pour l’instant aucun scanner n’a été réalisé.

Des rumeurs non fondés sur les réseaux sociaux ont signalé que Mike Hookem, porte-parole de UKIP pour la défense, avait pris la fuite. Au moment où l’information s’est répandue dans la presse, la police de Strasbourg n’avait pas commencé à enquêter. Un porte-parole a expliqué à EURACTIV qu’il n’y avait pas eu de plainte. La police a besoin d’une requisition pour pénétrer dans les locaux du Parlement. Une délégation de la police française est  présente à l’intérieur du Parlement, mais son rôle est bien précis : elle est dédiée à la protection des hautes personnalités

Plus tôt, un porte-parole de UKIP a affirmé que Steven Woolfe s’était « soudain senti mal au Parlement européen de Strasbourg ce matin. Il a été hospitalisé dans la ville et est en train de passer des examens. »

Steven Woolfe est soutenu par Nigel Farage et Arron Banks, le principal bailleur de fonds du parti. Il était en lice pour remplcaer Diane James, démissionnaire au bout de 18 jours de la tête du parti Ukip.