EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

30/09/2016

Les référendums dans l’UE: 18 victoires pour 11 défaites

Politique

Les référendums dans l’UE: 18 victoires pour 11 défaites

Bulletin de vote du référendum actuel au Royaume-Uni. [Electoral Commission]

Le référendum du 23 juin sera le 29e référendum à se tenir au sein de l’UE depuis que le Royaume-Uni est devenu membre, il y a 43 ans.

C’est la première fois qu’une des principale économie de l’UE, demande le divorce. Le référendum du Brexit est le 29e référendum organisé sur un sujet européen par un Etat membre, depuis l’entrée du Royaume-Uni dans l’Union européenne et sans doute le plus important.

Les résultats de certains étaient très serrés, mais pour aucun d’eux, l’Europe tout entière n’a autant retenu son souffle.

À ce jour, l’UE enregistre 18 « victoires » et 11 « défaites ». Un score pourtant légèrement faussé, puisque l’Irlande a dû voter à deux reprises pour les traités de Lisbonne et de Nice, jusqu’à ce qu’elle donne la « bonne » réponse.

Avec deux référendums bouleversants, voire tragiques, au Royaume-Uni, sur l’indépendance de l’Écosse en 2014, et sur le Brexit pour l’ensemble du Royaume-Uni, il ne serait pas étonnant que certains Britanniques soient las des référendums.

Et ils ne sont pas les seuls. Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a confié le 22 juin au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung qu’il n’était « pas un grand fan des référendums », soulignant que « les électeurs pouvaient être facilement induits en erreur par des événements mineurs ».

Voici une brève chronologie des référendums ayant eu lieu à ce jour :

  • 1972 : VICTOIRE. Le Danemark vote à 63,3 % pour et 30,7 % contre une participation à la Communauté économique européenne (CEE) (avec un taux de participation de 90,1 %)
  • 1975 : VICTOIRE. La Grande-Bretagne vote à 67 % contre 33 % pour rester dans la CEE (avec un taux de participation de 65 %)
  • 1979 : DÉFAITE. Le Groenland choisit de quitter la CEE après que le Danemark lui a accordé le droit à l’autonomie.
  • 2000 : DÉFAITE. Le Danemark choisit de ne pas rejoindre l’euro avec 53,2 % des Danois contre et un taux de participation de 87,6 %.
  • 2001 : DÉFAITE. L’Irlande choisit de ne pas adopter le traité de Nice. 46,1 % y étaient favorables contre 53,9 % qui ne l’étaient pas. En tout, seulement 34,8 % de la population est allée voter.
  • 2002 : VICTOIRE. Les Irlandais ont été priés de voter à nouveau pour le traité de Nice. Cette fois, 62,9 % des votes étaient favorables, 37,1 % ne l’étaient pas. Le taux de participation était de 49,5 %.
  • 2003 : VICTOIRES. Malte, la Slovénie, la Hongrie, la Lituanie, la Slovaquie, la Pologne, la République tchèque, l’Estonie et la Lettonie ont toutes voté pour une entrée dans l’UE, avec des scores allant de 53,6 % (Malte) à 92,5 % (Slovaquie).
  •  2003 : DÉFAITE. La Suède refuse de rejoindre la zone euro à 53,2 % contre 46,8 %, avec une participation de 81,2 %.
  • 2005 : DÉFAITE en France (54,9 % contre 45,1 %) et aux Pays-Bas (61,5 % contre 38,5 %) au sujet de la proposition de constitution européenne.
  • 2005: VICTOIRE en Espagne (76,7 % contre 23,3 %) et au Luxembourg (56,5 % contre 43,5 %) sur le même sujet.
  • 2008 : DÉFAITE. L’Irlande vote à nouveau  contre une ratification du traité, celui de Lisbonne cette fois, avec 53,2 % des votes contre et 46,4 % pour.
  • 2009 : VICTOIRE. L’Irlande vote pour la seconde fois sur le traité de Lisbonne, favorablement cette fois avec un score de 67,1 % contre 32,9 %.
  • 2012 : VICTOIRE. La Croatie vote en faveur d’une entrée dans l’UE avec 66,3 % en faveur et 34,7 % contre.
  • 2012 : VICTOIRE. L’Irlande approuve dès le premier vote le pacte budgétaire européen à 60,3 % contre 39,7 %.
  • 2014 : VICTOIRE. Sans doute le référendum le plus obscur de la liste. Le Danemark approuve la juridiction unifiée du brevet, avec un résultat de 62,5 % contre 37,5 %.
  • 2015 : DÉFAITE. Sous le mandat d’Alexis Tsipras, les Grecs ont tenu un référendum sur l’acceptation ou non des conditions de financement de l’UE. Ils ont voté « non » à 61 % contre 39 %, mais ont finalement accepté les conditions. S’agirait-il plutôt d’une « victoire » ?

>> Lire : Le « non » grec au référendum ébranle l’Europe

  • 2015 : DÉFAITE. Le Danemark organise un référendum pour la modification de leur dérogation dans les thématiques de la justice et des affaires intérieures. Les Danois votent défavorablement à 53,1 % contre 46,9 %.

>> Lire : Les Danois se dirigent vers un « non » au référendum

  • 2016 : DÉFAITE. Le Danemark à nouveau s’exprime contre l’accord d’association EU-Ukraine à 61 % contre 39 % au cours d’un premier référendum non officiel. C’est le premier référendum depuis que le pays a entériné en 2015 la loi permettant aux citoyens d’organiser un référendum s’ils réunissent 300 000 signatures dans une pétition.
  • 2016 : DÉFAITE. Les Pays-Bas rejettent l’accord d’association EU-Ukraine à 61 % contre 38,21 %. Le référendum a permis de mesurer le sentiment anti-UE et a été un coup brutal et embarrassant pour le gouvernement, responsable de la présidence tournante de l’UE.

>> Lire : Les Néerlandais s’opposent à l’accord entre l’UE et l’Ukraine

Plus d'information

En direct: Le Royaume-Uni quitte l'Union européenne

Le référendum sur le Brexit se tiendra le 23 juin 2016. Les britanniques devront se prononcer  à cette occasion sur le maintien de leur pays au sein de l'Union européenne. Suivez les dernières actualités en direct sur EurActiv

EurActiv.fr