EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

06/12/2016

Les dépenses militaires repartent à la hausse en Europe

Priorités UE 2020

Les dépenses militaires repartent à la hausse en Europe

Les dépenses militaires représentent plus du double du budget de l’aide au développement

[Airwolfhound/Flickr]

Pour la première fois depuis 2011, les dépenses militaires dans le monde ont augment, notamment en Europe et au Moyen-Orient. Un article d’EurActiv Allemagne.

En 2015, après quatre ans de réduction, le total mondial des dépenses militaires a augmenté, pour atteindre un total de 1 500 milliards d’euros, selon  une étude de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI).

C’est dans le Moyen-Orient et en Europe de l’est que les chercheurs de l’institut ont découvert la hausse la plus notable. Les États-Unis et la Chine restent cependant en tête du classement, avec respectivement 523 et 189 milliards d’euros de budget militaire dépensé.

L’Arabie saoudite a remplacé la Russie sur la troisième marche du podium. Riyad a en effet augmenté de 6 % ses dépenses dans ce domaine, avec un total de 76,5 milliards.

Le Parlement européen a récemment adopté une résolution en faveur de l’interdiction de la vente d’armes au royaume, après la campagne de bombardement saoudienne au Yémen, dénoncée  par la communauté internationale. Si la décision du Parlement n’est pas légalement contraignante, c’est un moyen de faire pression sur les États membres, dans l’espoir qu’ils réduisent ou suppriment leurs contrats avec Riyad.

>> Lire : Des eurodéputés réclament un embargo européen sur la vente d’armes

Le total de 1 500 milliards d’euros de dépenses militaires couvre les armes, les équipements militaires, le personnel et les recherches. Si les dépenses en Europe occidentale et en Amérique du Nord ont légèrement diminué, elles ont bien évidemment augmenté dans les zones de conflit. La chute du prix du pétrole et les crises économiques ont également joué un rôle dans la diminution du budget de la défense dans certains pays.

D’un côté, les « tendances actuelles reflètent l’escalade des conflits et tensions dans de nombreuses parties du monde ». De l’autre, elles démontrent une « nette  rupture» avec « l’augmentation des dépenses militaires alimentées par le pétrole de la dernière décennie », indique Sam Perlo-Freedom, qui a dirigé l’étude du SIPRI.

L’Allemagne a également échangé sa place avec le Japon et se situe à présent à la neuvième place. Le groupe de réflexion suédois prévoit que les trois États européens qui dépensent le plus dans ce domaine, la France, le Royaume-Uni et l’Allemagne, augmenteront à nouveau leurs dépenses dans les années à venir. L’institut a également souligné que son rapport annuel ne présente que ses résultats préliminaires.

Le SIPRI fait par ailleurs référence à la campagne mondiale sur les dépenses militaires, une initiative qui promeut une réduction de 10 % de ces dépenses et l’allocation des crédits ainsi économisés à des fonds de coopération au développement. Les 1 500 milliards d’euros alloués à la défense en 2015 représentent en effet plus du double du budget total de l’aide au développement pour la même période.

>> Lire aussi : Sécurité et lutte contre le terrorisme veulent s’inviter dans l’aide au développement

Plus d'information