Gabriel prône une UE à plusieurs vitesses, Allemagne et France en tête

Paris et Berlin doivent poursuivre l’intégration sans attendre leurs partenaires européens, qui ne sont pas tous prêts, estime le vice-chancelier et ministre de l’Économie et de l’Énergie allemand.

L’Allemagne et la France doivent poursuivre la construction européenne sans nécessairement attendre que les autres pays de l’Union les suivent au même rythme, déclare le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel dans une tribune publiée vendredi par le journal Bild.

« Nous avons besoin en Europe de plus de courage pour avancer à différentes vitesses dans la coopération », écrit le dirigeant social-démocrate.

>> Lire : Van Rompuy envisage « une Europe à deux vitesses »

« Certains, en particulier la France et l’Allemagne, doivent ouvrir la voie, par exemple en matière de politique énergétique ou dans la coopération économique et financière. Les autres peuvent suivre quand ils sont prêts », poursuit-il. « Tout le monde ne doit pas participer à tout, mais nous avons besoin d’une coopération approfondie sous le toit de l’Union européenne. »

Cette tribune est publiée le jour où le Premier ministre britannique David Cameron est reçu à Berlin par la chancelière Angela Merkel pour promouvoir ses projets de réforme de l’UE.

David Cameron réclame notamment que la Grande-Bretagne récupère certaines compétences passées dans le domaine communautaire face à ce qu’il considère comme une dangereuse évolution vers une intégration politique plus poussée au sein de l’UE.

Sigmar Gabriel juge que l’UE doit se réformer pour devenir plus sociale et plus juste. Il prône davantage d’investissements et de croissance pour créer des emplois, ainsi qu’une répartition équitable entre les Etats membres des immigrés en provenance d’Afrique du Nord.

« Les tâches qui nous attendent sont si grandes que chaque pays est trop petit pour les surmonter tout seul. Même la puissante Allemagne. Pour cette raison, il est temps pour l’Europe de se réformer », écrit Sigmar Gabriel.

>> Lire : Europe à deux vitesses : l’UE réfléchit à une solution

Prochaines étapes

  • 2017 : Date prévue pour le référendum britannique sur l'Europe.

Plus d'information