Actualités & débats européens dans votre langue

26/05/2016

La crise des réfugiés pourrait favoriser le Brexit

Royaume-Uni en Europe

La crise des réfugiés pourrait favoriser le Brexit

Port Vathi, Grèce.

[jtstewart / Flickr]

Selon un eurodéputé Syriza, le manque de solution européenne à la crise des réfugiés encouragera les Britanniques à voter pour une sortie de l’UE. Un article d’EurActiv Grèce.

Certaines personnalités politiques s’inquiètent des conséquences politiques plus globales que pourrait avoir l’absence de réponse européenne à la crise des réfugiés.

Stellos Kouloglou, eurodéputé du parti de gauche Syriza, estime que l’issue du référendum britannique sur l’UE sera étroitement liée à la crise des réfugiés.

« L’absence de solution européenne pourrait directement toucher les citoyens britanniques », explique Stellos Kouloglou à EurActiv. « S’ils voient l’Europe s’effondrer et chaque État membre miser sur ses propres politiques, les Britanniques auront moins de raisons de rester dans l’UE. »

>> Lire : La Grèce va-t-elle accepter de devenir le Calais de l’Europe?

Si cette possibilité n’a pas été publiquement admise, les dirigeants européens se penchent sérieusement sur la question. L’isolation de la Grèce, qui ne reçoit pas assez de soutien de ses partenaires, pourrait mener à un Brexit, assure l’eurodéputé.

« Angela Merkel et Jean-Claude Juncker étudient le sujet, parce que si la situation en Grèce échappe à tout contrôle et que l’UE ne parvient pas à mettre en place une politique commune, cela encouragera les Britanniques à sortir de l’UE », indique-t-il.

Des milliers de réfugiés et migrants continuent à arriver sur les rivages grecs et se retrouvent coincés à la frontière, à cause de la récente fermeture de la route des Balkans. Selon les dernières estimations, 44 035 personnes seraient ainsi bloquées sur le territoire grec.

>> Lire : Les pays des Balkans ferment leurs frontières

>> Lire aussi : « La lâcheté de la France face à la crise migratoire est inqualifiable »