EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

27/06/2016

Une majorité de Français penche pour rester dans l’UE

Royaume-Uni en Europe

Une majorité de Français penche pour rester dans l’UE

Si les Européens ne veulent pas voir le Royaume-Uni quitter l’union, la majorité des Français seraient favorable à un référendum sur le « Frexit ».

Selon une enquête d’opinion de l’Université d’Édimbourg publiée le 10 mars, les Européens seraient contrits de voir le Royaume-Uni quitter l’Union européenne, mais les Français souhaitent aussi un referendum sur le maintien ou non de la France dans l’UE.

L’étude a été menée en janvier et février en Allemagne, France, Suède, Espagne, Pologne et Irlande auprès de 8 002 personnes dont une majorité espère que leur voisin restera dans l’UE à l’issue du référendum sur la question qui aura lieu le 23 juin au Royaume-Uni.

Selon cette étude, les Français souhaitent majoritairement (53%) l’organisation d’un référendum sur la place de leur pays dans l’UE, sur le modèle britannique. Même si, en cas de consultation, le « oui » au maintien de la France au sein des 28 l’emporterait, avec 45% pour. 33% se disent contre et 22% restent indécis.

>> Lire : Les masques tombent chez les élus français pro-Brexit

En revanche, « il semble que le résultat pencherait fortement en faveur de l’UE en Allemagne, en Pologne, en Espagne et en Irlande », indique l’étude.

Les Français sont également les moins nombreux (40%) à penser du bien de l’appartenance du Royaume-Uni à l’UE, 20% ayant même une mauvaise opinion du rôle britannique.

Les Espagnols sont les plus fervents partisans du maintien britannique dans le giron européen (81% pour), suivis par les Polonais (80%), l’Irlande (79%) et l’Allemagne (73%). Le soutien français est plus timide (56%), 44% voulant carrément bouter de l’UE leur ex-ennemi.

« En France et en Allemagne, environ un cinquième des sondés pensent que l’appartenance du Royaume-Uni est mauvaise pour l’UE, soit la proportion la plus élevée de tous les pays », souligne le rapport.

>> Lire : Un Brexit serait cauchemardesque pour le Royaume-Uni