EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

07/12/2016

Londres va prendre le relais des financements Horizon 2020

Royaume-Uni en Europe

Londres va prendre le relais des financements Horizon 2020

Le chancelier de l’Échiquier, Philip Hammond, a annoncé que le Trésor garantirait que les projets britanniques sélectionnés par Horizon 2020 continueront à bénéficier de financements, rassurant ainsi l’agence d’innovation et le secteur agricole britanniques.

Le gouvernement britannique s’est assuré que des fonds, provenant du programme d’innovation et de recherche de la Commission européenne Horizon 2020, seraient utilisés pour tout projet approuvé avant la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Une nouvelle annoncée par le Trésor et le département des Affaires, de l’Énergie et des Stratégies industrielles, qui a été saluée par Innovate UK.

La directrice de cette agence, Ruth McKernan, a d’ailleurs affirmé que « Innovate UK continuerait à encourager le succès des participants à Horizon 2020 et s’assurerait que le Royaume-Uni profitera également des bénéfices du fonds structurel européen pour l’innovation ».

« C’est essentiel de s’assurer que l’écosystème britannique des entreprises, de l’innovation et de la science continue à se développer », a-t-elle ajouté. « C’est l’innovation et les composantes de ce système qui permettent la croissance économique et la création d’emploi en Grande-Bretagne. Il s’agit donc d’un rôle central dans la stratégie industrielle progressive. L’annonce faite aujourd’hui [19 juillet] devrait fournir l’assurance dont le secteur a tant besoin pour se concentrer sur la concrétisation des idées innovantes sur le marché. »

>> Lire : Theresa May jette les bases de sa politique industrielle post-Brexit

Prolongement de l’engagement

Au lendemain du référendum du Brexit, un sentiment d’incertitude régnait quant à l’impact possible du vote sur les accords de financements avec d’autres États membres. L’engagement pris par le gouvernement britannique d’assurer les financements permettra au pays à continuer d’innover, même s’il n’a plus accès au fond Horizon 2020.

En outre, l’ensemble des projets structurels et de fonds d’investissements, qui devrait être approuvé et signé avant la prochaine révision budgétaire, sera entièrement financé, même si leur durée dépasse la date de sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Si une organisation soumet une demande de fonds du programme Horizon 2020 directement à la Commission alors que le Royaume-Uni est encore membre de l’UE, le Trésor approuvera le financement des recherches et des projets qui se prolongent jusqu’au Brexit, voire au-delà.

Le secteur de l’innovation et les PME britanniques ont, à ce jour, perçu 318 millions d’euros grâce à Horizon 2020, une somme supérieure à celles perçues par les autres pays. Le programme permet aux entreprises britanniques d’innover et de collaborer sur une plateforme internationale. Parmi les projets marquants financés par Horizon 2020, il faut noter le projet de la société britannique Aquamarine Power de développer un convertisseur d’énergie des vagues, et la bourse de l’Université de Surrey pour les recherches sur la ville intelligente.

>> Lire : Le plan Juncker fragilisé par le départ de son premier bénéficiaire

Le secrétaire d’État aux affaires et à l’énergie, Greg Clark a déclaré que « l’engagement du gouvernement envers [leur] base de recherches scientifiques est inébranlable. En approuvant les fonds Horizon 2020, [ils montrent] à quel point [ils s’impliquent]. » Il a assuré que le Royaume-Uni soutient ses « chercheurs et [ses] scientifiques dans leur travail avec [ses] partenaires européens pour développer de nouvelles technologies, découvrir des traitements qui pourraient sauver des vies et travailler chaque jour sur les innovations dont tous les Britanniques bénéficieront ».

Futur agricole

L’engagement du gouvernement britannique devrait également stimuler le secteur agricole. Beaucoup de politiques agricoles britanniques dérivent des politiques européennes, et beaucoup craignent que le Brexit entraîne l’abandon des agriculteurs. Or, le Trésor a également garanti que les fonds prévus par l’actuel politique agricole commune (PAC) seraient assurés jusqu’en 2020, « le temps que le pays accomplisse sa transition pour de nouveaux accords domestiques ».

Lire : Le secteur agricole en faveur d’un Brexit rapide

Récemment nommée secrétaire d’État à l’Environnement, Andrea Leadsom, s’est réjouie de « cette garantie [qui] est de très bon augure pour les agriculteurs et pour l’environnement ». En d’autres termes, les agriculteurs sont assurés de recevoir des fonds jusqu’en 2020 et tout projet agricole et environnemental qui a été approuvé avant la prochaine révision budgétaire sera financé, même si le projet ne prend pas fin avant le Brexit.

« Je suis ravie que nous puissions fournir l’assurance et la continuité nécessaires à nos communautés rurales alors que nous sommes en train de développer une nouvelle stratégie pour encourager l’agriculture et protéger nos belles campagnes », s’est félicitée la secrétaire d’État.

Contexte

Avec près de 80 milliards d’euros, Horizon 2020 est le cadre financier pluriannuel le plus important de l’histoire de l’UE dans le domaine de la recherche et de l’innovation.

Horizon 2020 s’inscrit dans le cadre de l’Union de l’innovation, l’un des sept projets phares de la stratégie « Europe 2020 » visant à relancer la croissance.

Si l’Union européenne est le leader mondial pour un bon nombre de technologies, elle est confrontée à une concurrence croissante des puissances traditionnelles aussi bien que des économies émergentes.