Le diabète gagne du terrain au Royaume-Uni

Diabetes1

Diabetes is the cause of every fourth death in the EU. [Shutterstock]

De nouveaux chiffres montrent que le nombre de personnes souffrant de diabète au Royaume-Uni a augmenté de 1,2 million en seulement dix ans. 

Selon Diabetes UK, une organisation caritative, 3,3 millions de Britanniques sont atteints de diabète, contre quelque 2 millions en 2005.

Par ailleurs, les chiffres, compilés par le National Health Service (NHS), ne prennent pas en compte le nombre d’individus non diagnostiqués, estimé à 600 000 personnes.

« En l’espace de 10 ans, le nombre de personnes vivant avec du diabète en Grande-Bretagne a augmenté de plus d’un million, ce qui équivaut à la population d’un petit pays tel que Chypre. Le Royaume-Uni abrite désormais un nombre record de diabétiques, il n’y a donc pas de temps à perdre, le gouvernement doit agir maintenant », a déclaré Barbara Young, PDG de Diabetes UK, dans un communiqué.

Un citoyen européen meurt d’une maladie liée au diabète toutes les deux minutes, selon l’European Diabetes Leadership Forum (EDLF), une organisation de parties prenantes qui a pour objectif d’intégrer le diabète dans les programmes de santé publique.

>> Lire : Le diabète et l’obésité, puissants freins à la croissance mondiale

Sur tous les diabétiques, 50 % meurent d’une maladie cardiovasculaire, ce qui fait du diabète la quatrième cause de mort la plus courante en Europe, indiquent les chiffres de l’EDLF. Par ailleurs, 10 à 20 % des diabétiques meurent d’insuffisance rénale, 10 % développent de graves troubles de la vue et 50 % souffrent de neuropathie diabétique.

Pour Diabetes UK, la hausse des cas de diabète reflète un besoin urgent de soin efficace. L’organisation caritative souligne également l’importance de la prévention et le fait que l’inaction menace le service national de santé (NHS).

Le diabète coute déjà 14,1 milliards d’euros par an au NHS, dont 80 % sont dépensés dans le traitement de complications qui pourraient être évitées, a rappelé Barbara Young.

>> Lire : Revoir notre mode de vie pour éviter les maladies cardio-vasculaires

« En apportant de meilleurs soins afin d’éviter que les diabétiques ne développent des complications graves et coûteuses, nous pouvons économiser de manière considérable et réduire la pression exercée sur les hôpitaux et les services du NHS », a-t-elle expliqué.

Le Danemark est un autre pays qui a vu les cas de diabète monter en flèche. Entre 2002 et 2012, le nombre de diabétiques est passé de 174 000 à 320 500, et ce chiffre devrait doubler d’ici à 2050. 

Contexte

Le diabète fait référence à un groupe de maladies qui se caractérisent par un taux de glucose élevé chez la personne (ou hyperglycémie), soit parce que la production d’insuline est insuffisante, soit parce que les cellules du corps de répondent pas correctement à l’insuline, ou les deux. L’hyperglycémie entraine un besoin fréquent d’uriner, une augmentation de la soif et de la faim.

Non traité, le diabète peut engendrer de nombreuses complications telles que maladies cardiaques, AVC, insuffisance rénale, ulcère du pied ou problèmes aux yeux.

Prochaines étapes

  • 14 novembre : Journée mondiale du diabète 2015.

Plus d'information