Murdoch et Berlusconi lancent un média transatlantique

Silvio Berlusconi & Rupert Murdoch partner on new transatlantic media

Silvio Berlusconi & Rupert Murdoch partner on new transatlantic media. [EURACTIV.us]

MediaSet et NewsCorp, les groupes de média de Silvio Berlusconi et Robert Murdoch unissent leurs forces pour traverser l’Atlantique.

Une conférence de presse doit être organisée en avril à Bruxelles pour annoncer officiellement ce projet commun. Le nouveau groupe a racheté EURACTIV, média de référence sur les politiques européennes, qui publie actuellement en 12 langues et Roll Call, média appartenant à The Economist basé à Washington.

Le volume de l’investissement initial n’a pas été révélé et les partenaires sont prêts à mettre la main au portefeuille pour plusieurs années. Le siège de cette nouvelle entreprise se situera à Washington DC, mais la stratégie éditoriale sera élaborée à partir de Bruxelles.

Simplicité

Le nouveau média s’appellera EURACTIV.us. Robert Murdoch indique que la marque Roll Call a été abandonnée « pour le bien de l’amitié transatlantique ». « En contrepartie, et par souci de simplicité, nous nous engageons à ne plus utiliser qu’une langue et qu’une orthographe, en Europe comme aux États-Unis, à ce stade : l’américain », souligne-t-il.

Depuis Bruxelles, EURACTIV aura la mainmise sur la couverture des politiques en Europe, aux États-Unis,  au Canada et au Mexique. EURACTIV.us sera lancé en américain, mais la vision de ses fondateurs est de lancer des versions en espagnol, en Québécois et peut-être d’autres langues encore.

« En gros, Washington et Bruxelles sont des villes très semblables dans des pays différents », estime Robert Murdoch. « Cette stratégie est donc très logique. Ce sera ma contribution au monde médiatique. »

Christophe Leclercq à la tête de l’intégration

Christophe Leclercq, fondateur d’EURACTIV a été désigné pour chapeauter l’expansion américaine du réseau.

« D’ici le 4 juillet, nous aurons des bureaux dans les capitales de presque tous les États américains, de la même façon que nous avons des rédactions dans les principales capitales européennes », a déclaré le fondateur.

@LeclercqEU supervisera la multiplication de l’équipe transatlantique d’EURACTIV par trois. Celle-ci atteindra donc 300 personnes. L’équipe éditoriale intégrée d’EURACTIV devrait également tripler pour dépasser les 150 personnes.

« Nous voulons dominer le marché américain et devenir le principal média dans toutes les capitales américaines », assure Frédéric Simon, éditeur en chef du nouveau média.

On recrute

« Notre ambition n’est limitée que par nos rêves », renchérit Silvio Berlusconi, plein d’enthousiasme. « Nous voulons rendre la politique américaine plus sexy. Je suis heureux de prêter mon flair latin à cette entreprise. »

« Nous lançons une campagne d’embauche visant les plus talentueux professionnels des médias américains.  Tous ceux qui enverront leur CV aujourd’hui, le 1er avril, seront gracieusement invités à venir faire du réseautage dans mon hôtel privé en Sardaigne. N’oubliez pas de joindre une photo récente à votre CV », précise l’Italien.

Les détails de l’opération seront dévoilés dans les semaines à venir. Lisez le communiqué de presse ici, ou jetez un œil au nouveau EURACTIV en cliquant ici