Chypre : la Turquie et les États-Unis veulent croire à une réunification en 2015

Carte de l'état actuel de Chypre [Wikimedia]

La Turquie et les États-Unis ont fait part mardi de leur espoir de voir une solution diplomatique ouvrir la voie à la réunification de Chypre dès cette année, après plusieurs décennies de séparation.

« Ce problème dure depuis trop longtemps et exige des efforts internationaux pour aider à trouver une solution, un accord durable », a déclaré le secrétaire d’État américain John Kerry lors d’une rencontre avec son homologue turc à Washington.

Chypriotes-turc et Chypriotes-grecs sont séparés par une « ligne verte » gardée par les Nations unies.

Au début du mois, l’envoyé spécial de l’ONU Espen Barth Eide avait indiqué que les pourparlers sur la réunification de l’île, à l’arrêt depuis plus de six mois, devaient reprendre dans les prochaines semaines.

« Les États-Unis et la Turquie soutiennent les négociations sous l’égide de l’ONU en vue de la réunification de l’île dans une fédération bizonale et bicommunautaire », a poursuivi M. Kerry. « Nous pensons que les parties sont en mesure de faire de véritables progrès durables pendant l’année 2015 ».

Le territoire de la RTCN, République turque de Chypre nord, est une entité non reconnue par la communauté internationale. Il représente environ un tiers de l’île méditerranéenne et est occupé depuis 1974 par la Turquie, en réaction à un coup d’État de nationalistes visant à rattacher l’île à la Grèce et orchestré avec l’appui d’Athènes.

>> Lire : Un Chypriote turc pourrait faire son entrée au Parlement

La République de Chypre est membre de l’Union européenne et seule entité reconnue par la communauté internationale.

Depuis Washington, le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a appelé les États-Unis à jouer un rôle actif dans toute reprise des négociations.

« La Turquie et les Chypriotes-turcs ont la volonté politique de trouver une solution et nous nous tenons prêts, à la table des négociations », a-t-il dit à son homologue américain. « Nous espérons trouver une solution avant la fin de l’année ».

La République turque de Chypre nord (RTCN) a voté dimanche pour élire son « président ». Le sortant, Dervis Eroglu, est arrivé en tête et le second tour doit avoir lieu dimanche. Le vainqueur tentera de négocier la paix avec la République de Chypre.

>> Lire : La justice européenne condamne la Turquie à dédommager Chypre