EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

17/01/2017

Près de 5 800 migrants secourus ce week-end en Méditerranée

Sud & Méditerranée

Près de 5 800 migrants secourus ce week-end en Méditerranée

Fin avril, les moyens de l'opération Triton ont été triplés pour faire face à l'afflux de migrants

[AFP]

L’afflux de migrants traversant la Méditerranée s’est poursuivi après les naufrages successifs d’embarcation au mois d’avril. Près de 5 800 migrants ont été secourus ce week-end au large des côtes libyennes, ont annoncé les gardes-côtes italiens.

Le flux de migrants tentant de traverser la Méditerranée pour rejoindre l’Europe a connu un nouveau pic ce week-end, en raison des conditions météorologiques favorables. Près de 5 800 migrants ont été secourus au large des côtes libyennes, alors que l’Italie s’attend à environ 200 000 migrants au cours de l’année 2015.

>>Lire : L’UE tâtonne dans la lutte contre le drame des migrants en Méditerranée

Les corps sans vie de dix personnes ont également été retrouvés, dont sept à bord de deux canots pneumatiques. Les trois autres victimes se sont noyées en se jetant à la mer pour tenter de rejoindre un navire marchand qui venait à leur secours.

Tous les migrants secourus, dont les nationalités n’ont pu être déterminées, sont conduits en Italie, a précisé le porte-parole, ajoutant que certains avaient gagné durant la nuit l’île de Lampedusa, la plus méridionale de l’Italie.

Sauvetage

Dix navires italiens, un français et quatre bateaux privés ont pris part à ces sauvetages, dans le cadre de l’opération européenne Triton coordonnée par Rome.

>>Lire : 12 États membres refusent d’augmenter leur participation à Triton

L’organisation Migrant Offshore Aid Station, qui exploite un bateau en collaboration avec Médecins sans frontières, annonce par ailleurs sur Twitter avoir récupéré 369 personnes venant pour la plupart d’Érythrée à bord d’une unique embarcation en bois.

L’agence de presse libyenne Lana fait quant à elle état de l’arrestation par les autorités locales de 500 clandestins qui se trouvaient à bord de cinq bateaux arraisonnés au large de Tripoli, de 480 candidats à la traversée à Djoufrah, dans le centre du pays, et de 170 autres dans la même région.

Trois migrants ont en outre trouvé la mort samedi dans un naufrage au large de l’Égypte. Une trentaine d’autres passagers ont pu être secourus et ont été arrêtés par les autorités égyptiennes. Il s’agit de 13 Syriens, 15 Soudanais, deux Érythréens et un Égyptien, selon le site internet du journal Al Ahram.

>>Lire : Le traitement de la crise migratoire fait l’impasse sur l’aide au développement

Samedi, la préfecture maritime de Toulon a annoncé qu’un patrouilleur français engagé dans l’opération avait recueilli les 217 passagers de trois embarcations en détresse au large de la Libye.

L’Union européenne a décidé de tripler les moyens financiers alloués à l’opération Triton lors d’un sommet extraordinaire le 23 avril, quelques jours après le naufrage d’un bateau qui pourrait avoir fait jusqu’à 900 morts.

L’anarchie qui règne dans la majeure partie du territoire libyen favorise l’activité des passeurs, qui perçoivent en moyenne 80 000 euros pour chaque départ d’une embarcation selon une enquête menée par la justice italienne.

Une mer calme et des températures printanières favorisent actuellement les départs par la mer de réfugiés et de candidats à l’immigration vers les côtes européennes.

L’Italie estime que 200 000 migrants pourraient arriver sur son sol cette année, soit 30 000 de plus que l’an dernier.