EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

27/08/2016

Bruxelles encourage l’Allemagne à soutenir son projet de péage

Transport

Bruxelles encourage l’Allemagne à soutenir son projet de péage

Autoroute bavaroise, 2010.

[Björn Láczay/Flickr]

La Commission attend le soutien de l’Allemagne pour son projet d’harmonisation des systèmes de péages européens. Un article d’EurActiv Allemagne.

Violeta Bulc, la commissaire en charge des transports, veut unifier les systèmes de péages très divers des pays de l’UE. Elle a cependant rejeté les propositions d’Alexander Dobrindt, le ministre allemand des Transports.

L’idée d’un péage européen n’est pas nouvelle, mais Violeta Bulc a expliqué à Die Welt que la Commission pourrait proposer une « base pour un système de péage européen pour les camions et les voitures » cette année.

Les États membres de l’UE qui ont décidé de mettre des péages sur leurs routes devraient donc appliquer un système harmonisé. « J’invite l’Allemagne à soutenir cette proposition », a ajouté la commissaire.

 « Nous devons trouver une solution européenne aux péages routiers », estime-t-elle. « La diversité des systèmes en place est un frein à la mobilité au sein du marché intérieur. »

Le projet de péage proposé il y a un certain temps par l’Allemagne pour son territoire a été rejeté par la Commission, qui le jugeait trop discriminatoire envers les non-Allemands. Ce projet prévoyait une réduction du prix pour les Allemands utilisant les routes payantes.

>> Lire : Le péage sur les autoroutes tourmente la coalition allemande

Horst Seehofer, ministre-président de Bavière, a annoncé ce week-end qu’il tenterait de mettre un terme au veto de la Commission.

Violeta Bulc a pourtant confirmé la position de l’exécutif européen sur le sujet dans son entretien avec Die Welt, rappelant que toute discrimination basée sur la nationalité était incompatible avec le droit européen.

En ce qui concerne la procédure d’infraction en cours, la balle est à présent dans le camp allemand, selon elle. « En décembre, nous avons demandé aux autorités allemandes de nous fournir des informations supplémentaires d’ici février », explique-t-elle.

La Commission a lancé une procédure d’infraction officielle à l’encontre de l’Allemagne le 18 juin dernier. Cette querelle a mis en suspens la mise en œuvre du système de péage soutenu par le ministère des Transports en Allemagne, qui aurait dû entrer en vigueur au début de cette année.

>> Lire aussi : Le Tyrol veut capitaliser sur la COP21 pour régler ses problèmes de trafic routier