EurActiv.fr

Actualités & débats européens dans votre langue

07/12/2016

Deux fois plus de poids lourds dans les Pyrénées que dans les Alpes françaises

Transport

Deux fois plus de poids lourds dans les Pyrénées que dans les Alpes françaises

Points de passage principaux aux frontières françaises dans les Alpes et les Pyrénées et flux de poids lourds correspondants

@CGDD

En 2014, 6,1 millions de poids lourds ont franchi la barrière pyrénéenne, et 2,6 millions sont passés aux points frontières des Alpes françaises. Un article de notre partenaire le JDLE.

Les routes pyrénéennes ont la cote. 6,1 millions de poids lourds sont passés par Biriatou et par le col du Perthus en 2014. Soit 2,2 % de plus que l’année précédente, selon un nouveau rapport du Commissariat au développement durable (CGDD).

Les tonnages transportés ont crû également (+3,8 %). Dans les Alpes françaises, ce sont 2,6 millions de poids lourds qui ont franchi le col de Montgenèvre, le tunnel du Fréjus ou du Mont-Blanc ou traversé la frontière à Vintimille (qui totalise la moitié du trafic). Soit une baisse du flux de 3,6 %, qui s’accompagne d’une légère baisse des tonnages acheminés (-0,6 %). Des chiffres alpins qui s’expliquent en partie par le fait que les camions peuvent également transiter par la Suisse, l’Autriche, l’Allemagne ou l’Italie.

Les principaux flux de poids lourds passant par les Alpes françaises et les Pyrénées.

Les principaux flux de poids lourds passant par les Alpes françaises et les Pyrénées. @CGDD

@CGDD

Normes euro 4 et 5

Trois quarts de ces véhicules –qui sont surtout des véhicules articulés (tracteur avec une semi-remorque) à 5 essieux- respectent la norme euro 4 (mise en place à compter d’octobre 2006) et euro 5 (octobre 2009). « Les véhicules en transit, roulant plus, sont aussi plus récents : 81 % d’entre eux ont été mis en circulation après 2006 (55 % en 2010) et plus de la moitié après 2009. » Les retours des camions qui sont en transit par la France se font très rarement à vide (1,9 %) et sont plus courants en échange (15,7 %).

C’est surtout entre la France et l’Espagne qu’ont lieu les échanges pyrénéens (47 %) et avec l’Italie pour la voie alpine (58 %). Les flux entre l’Espagne et l’Allemagne (14 %) et entre l’Espagne et l’Italie (10 %) représentent le quart du trafic à la barrière pyrénéenne.

Agriculture et chimie

Dans les remorques, que ce soit côté alpin ou pyrénéen, on trouve des produits alimentaires, des boissons et du tabac, et les produits de l’agriculture (25 % des tonnages transportés). Les métaux de base et les produits chimiques en représentent 20 %. L’Espagne exporte énormément de produits agricoles, au point que ces sorties de marchandises sont trois fois supérieures aux entrées.

Le CGDD confirme l’évidence : le fret par rail est le parent pauvre du transport de marchandises. En 2014, il représente environ 10 % du tonnage des marchandises transitant par la route aux 4 points de passage observés. Le trafic qui transite par l’autoroute ferroviaire alpine via le tunnel ferroviaire du Fréjus représente 1 % du flux de véhicules traversant les 4 points de passage des Alpes françaises.

logo-jdle.gif