La situation des roms en France atteint un point critique [FR]

-A +A

Un récent rapport du Centre européen pour les droits des Roms (ERCC) indique que les populations roumaines et tsiganes de France vivent dans un climat perpétuel de racisme et de discrimination.

Peu après les émeutes dans les banlieues françaises, le Centre européen pour les droits des roms, basé à Budapest, a publié un rapport détaillé sur la situation des tsiganes, des voyageurs et des roms migrants en France. Intitulé Hors d'ici! Anti-tsiganisme en France, ce rapport résume les résultats des recherches et activités de suivi menées par l'ERCC depuis 2003.
Selon le rapport, la population de tsiganes installés en France s'élève officiellement à environ 500 000 personnes, bien que ce chiffre soit, selon certaines estimations, plus proche de 1,2 million. Le rapport établit que la grande majorité des tsiganes et des voyageurs en France sont des ressortissants français. Les gens du voyage sont sensés être des nomades.
Dans ce rapport, l'ERRC déclare que "La France est reconnue comme source historique et gardienne des valeurs de la démocratie moderne ainsi que des droits et libertés individuelles; toutefois des milliers de citoyens français sont victimes de violations graves de leurs droits civils et politiques les plus élémentaires sans que ceci ne soulève le moindre soupçon de réprobation, encore moins un tollé public face à cette atteinte aux principes fondamentaux de la République Française ! Beaucoup de personnes victimes de ces violations sont en fait tsiganes et voyageurs, ce qui semble indiquer le caractère raciste sous-tendu par celles-ci."
Les minorités tsiganes sont généralement considérées comme les plus vulnérables au racisme et à la discrimination dans les nouveaux Etats membres également, notamment en Bulgarie, en République tchèque, en Hongrie et en Slovaquie.

Liens externes: 
Rubriques: 
Thèmes: 
Publicité