Une manifestation anticapitaliste tourne à l'émeute à Francfort

-A +A

 

Selon la police, au moins 15 officiers de police allemands ont été blessés, dont un grièvement, lors d'émeutes qui ont duré jusque dimanche matin suite à une manifestation anti-capitaliste à Francfort. Les émeutiers ont profité d'une manifestation contre les politiques allemandes et européennes en matière de gestion de la crise.

Ce samedi (31 mars), les manifestants ont jeté des bombes de peinture sur la Banque centrale européenne et ont attaqué des véhicules d'urgence. Ces actes de violence ont eu lieu suite à l'arrestation par la police de plusieurs manifestants au coeur de la capitale financière allemande.

Les affrontements se sont poursuivis pendant la nuit et un policier a dû être emmené en soins intensifs après avoir été attaqué par une poignée d'émeutiers. Les officiers qui ont tenté de lui porter secours ont dû faire face à une violence extrême, a affirmé la police.

Il s'agit des premiers actes de violence significatifs en Allemagne dans le cadre des récentes manifestations anti-capitalistes inspirées par le mouvement Occupy Wall Street.

La police a déclaré avoir arrêté 465 personnes lors de ce défilé de la « journée anti-capitaliste ».

Un porte-parole des organisateurs, l'alliance anti-capitaliste M31, a expliqué qu'un groupe d'environ 200 manifestants s'était séparé de la manifestation, qui a rassemblé 6000 personnes, pour se diriger vers le centre-ville.

« La police de Francfort est intervenue lors de la dernière partie du défilé, donc nous avons interrompu la manifestation. Nous ne sommes pas responsables de ce qui s'est passé après », a affirmé le porte-parole par téléphone dimanche. Selon les estimations de la police, 4000 personnes ont participé à l'évènement.

Contre les mesures d'austérité

M31 a affirmé que cette manifestation faisait partie d'une série d'évènements similaires organisés ailleurs en Europe.

« A Francfort, nous avons envoyé un signal clair contre les politiques allemandes et européennes en matière de gestion de la crise », a déclaré l'organisation dans un communiqué. « A cause de quelques fenêtres cassées, la police a brutalement attaqué le défilé, blessé des dizaines de personnes et arrêté 200 manifestants. »

M31 a expliqué que l'organisation prenait position contre les mesures d'austérité et les réformes du marché du travail en Europe.

La police a eu recours à des matraques et à du gaz lacrymogène pour tenter de stopper les manifestants et M31 a affirmé que plusieurs personnes avaient été blessées. La police a déclaré ne pas savoir combien de manifestants avaient été blessés.

Le défilé était en route pour le site du nouveau bâtiment de la BCE lorsque la police est intervenue. La BCE a refusé de commenter les évènements.

Liens externes: 
Publicité