Les efforts du Parlement européen pour accélérer la conclusion d'un accord d’association avec l’Ukraine pourraient marquer le début d’une nouvelle ère pour le pays et l'aider à se débarrasser des vieilles habitudes soviétiques auxquelles il est toujours en proie, affirme Vladimir Mischenko de la fondation ukrainienne « People First ».