Le Parlement peut chasser les démons de l’ère soviétique en Ukraine

  
Avertissement : les opinions exprimées dans cette rubrique sont celles des auteurs et ne reflètent pas les vues d'EurActiv

Les efforts du Parlement européen pour accélérer la conclusion d'un accord d’association avec l’Ukraine pourraient marquer le début d’une nouvelle ère pour le pays et l'aider à se débarrasser des vieilles habitudes soviétiques auxquelles il est toujours en proie, affirme Vladimir Mischenko de la fondation ukrainienne « People First ».

 

Publicité