Des responsables de l’aviation européenne ont déclaré mercredi (16 janvier) qu’ils examinaient des enquêtes sur la sécurité internationale du Boeing 787 Dreamliner, car deux entreprises japonaises de transport ont retenu leur flotte au sol à la suite de plusieurs frayeurs.