Livre blanc sur les transports [FR]

  

En 2001, la Commission a présenté un livre blanc proposant 60 mesures afin de réviser la politique européenne de transport pour la rendre plus durable et éviter ainsi de graves pertes économiques dues aux embouteillages, à la pollution et aux accidents. L'examen à mi-parcours de 2006 a pour but de rééquilibrer la politique de transport en tenant davantage compte des objectifs économiques.

Onglets horizontaux

Vue d'ensemble

En 2001, la politique européenne de transport était confrontée à de nombreux défis :

  • L'augmentation continue du transport de marchandises et de passagers;
  • La congestion des routes européennes;
  • La pollution causée par les transports;
  • Les problèmes liés à la sécurité et à la qualité de vie.

Pour répondre à ces problèmes, le Livre blanc de la Commission établit plusieurs objectifs :

  • Découpler l'augmentation constante de la mobilité et la croissance économique;
  • Renverser l'équilibre entre les modes de transport d'ici 2010, en diminuant la demande dans le secteur des transports routiers grâce à des mécanismes de tarification et en revitalisant les autres modes de transport comme les transports ferroviaires, maritimes et fluviaux (intermodalité);
  • Adopter un système de taxation qui reflète le véritable coût du transport, y compris les coûts externes comme la réparation des dommages causés à l'environnement, la congestion du trafic ou les accidents aux personnes;
  • Rendre les systèmes de transports plus efficaces et plus sûrs.

Durant les cinq dernières années, le Livre blanc a donné lieu à plusieurs mesures concrètes :

  • Adoption d'un règlement renforçant les droits des passagers aériens (par exemple dans le cas de la surréservation pratiquée par les compagnies aériennes)
  • Renforcer la sécurité routière : le programme d'action européen pour la sécurité routière a été lancé et deux communications sur la sécurité routière électronique (voir le LinksDossier d'EurActiv sur la sécurité routière), mettant en place une série de mesures pour aider au développement de véhicules plus sûrs et plus intelligents, ont été adoptées, avec pour objectif général de renforcer la sécurité routière et de diminuer de moitié le nombre de morts sur les routes d'ici 2010;
  • Prévenir la congestion du trafic en soutenant l'intermodalité, par le biais des programmes 'Marco Polo' I et II et grâce à l'adoption de nouvelles orientations communautaires pour le développement du réseau transeuropéen de transport qui établissent un cadre juridique pour le financement des autoroutes de la mer;
  • Révision de la directive 'Eurovignette', qui crée un cadre européen harmonisé pour l'imposition des poids lourds sur les autoroutes européennes, afin que celle-ci reflète les 'coûts externes' du transport (voir EurActiv, 15 décembre 2005). 
  • Améliorer les infrastructures avec la mise en place de réseaux trans-européens et l'intégration des nouveaux Etats membres dans ces réseaux (voir EurActiv, 11 mai 2004); 
  • Renforcer le rôle du transport ferroviaire avec l'adoption de trois paquets de mesures destinées à libéraliser et à harmoniser le secteur.
Publicité