La Bulgarie déplore les propos de Štefan Füle sur l’élargissement de l’UE

Ambassador Dimitar Tzantchev

L'ambassadeur bulgare Dimitar Tzantchev

Le ministère bulgare des Affaires étrangères a expliqué dans un communiqué que les propos du commissaire en charge de l’élargissement, Štefan Füle, jetaient le discrédit sur l’adhésion à l’UE de la Roumanie et de la Bulgarie.

Lors d’un entretien avec EURACTIV République tchèque, le commissaire Štefan Füle a indiqué que l’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie remettait en doute la « crédibilité » du processus d’élargissement de l’UE.

Il a également déclaré qu’énormément de choses avaient changé dans son domaine de compétences en cinq ans :

Les États membres et les pays candidats sont las de la lenteur du processus d’élargissement. L’adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie a soulevé bien des questions quant à la crédibilité du processus dans son intégralité. En effet, c’était la première fois que l’UE a décidé d’établir un mécanisme de coopération et de vérification spécifique auprès d’États membres. Le plus grand défi était de remédier à la perte de crédibilité que connaît actuellement le processus d’élargissement. »

L’interview, réalisée au départ en tchèque, a été approuvée par le cabinet du commissaire.

 >> Lire : Štefan Füle : « l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie a remis en cause la crédibilité du processus d’élargissement de l’UE »

Lorsque la Roumanie et la Bulgarie ont rejoint l’UE le 1er janvier 2007, des lacunes demeuraient en termes de réformes du système judiciaire et de lutte contre la corruption. Dans le cas de la Bulgarie, la lutte contre le crime organisé posait également problème.

Un mécanisme de coopération et de vérification (MCV) a été mis en place pour assister les deux pays dans le domaine judiciaire après leur adhésion à l’Union. Sept ans après l’entrée des deux pays, le MCV est encore d’actualité et sera poursuivi sous la prochaine Commission.

Pour les prochaines adhésions, la Commission a toutefois décidé de plus avoir recours à ce mécanisme. La Croatie a par exemple rejoint l’UE l’année dernière sans appliquer le MCV.

Le porte-parole du ministère bulgare des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué que le représentant permanent national auprès de l’UE, Dimitar Tzantchev, avait discuté de la question avec le chef du cabinet de Štefan Füle.

Selon les informations d’EURACTIV, les autorités roumaines ont également protesté contre les commentaires du commissaire tchèque.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.