Le Crif s’indigne des comparaisons entre l’étoile jaune et le passe sanitaire

Plus de 110 000 personnes ont manifesté samedi à travers la France pour dénoncer la vaccination, le passe et une « dictature » sanitaires contre la Covid-19. [EPA-EFE/YOAN VALAT]

La comparaison entre le passe sanitaire et l’étoile jaune est « honteuse », juge le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) qui se dit « choqué » par le détournement et la falsification des symboles de la persécution des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Un article de notre partenaire Ouest-France.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) s’est dit « choqué » mercredi (21 juillet) par le détournement et la falsification des symboles de la persécution des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale, jugeant « honteuse » la comparaison entre le passe sanitaire et l’étoile jaune.

Une comparaison vivement critiquée

Plus de 110 000 personnes ont manifesté samedi à travers la France pour dénoncer la vaccination, le passe et une « dictature » sanitaires contre la Covid-19. Certains ont arboré des « étoiles jaunes », symboles de la persécution des juifs et des crimes nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

L’ensemble de la classe politique française a critiqué ce rapprochement entre l’extension du passe sanitaire et la Shoah.

Dans un communiqué mercredi, le Crif s’est dit « choqué et révolté par le détournement et la falsification des symboles de la persécution des Juifs durant la seconde guerre mondiale ».

« Une honteuse instrumentalisation de l’Histoire »

« Trois jours après la commémoration de la tragédie du Vel d’Hiv, malgré l’indignation, les dénonciations et condamnations, les montages photographiques comparant les non vaccinés aux déportés de la Shoah se poursuivent sur les réseaux sociaux et dans les manifestations », écrit-il.

« La comparaison entre le passe sanitaire et l’étoile jaune est une honteuse instrumentalisation de l’Histoire et un outrage aux victimes de la barbarie nazie et à leurs descendants », note-t-il encore, appelant « l’ensemble des réseaux sociaux à la plus grande vigilance face au risque évident de débordement inhérent à ces manipulations inacceptables ».

Virus : Malte renonce à fermer ses frontières aux non-vaccinés, quarantaine obligatoire

Malte a renoncé mardi à fermer ses frontières aux personnes non vaccinées contre la Covid-19, à quelques heures de l’entrée en vigueur de cette mesure annoncée vendredi, leur imposant en revanche une quarantaine.

Subscribe to our newsletters

Subscribe