Les ambassades nationales couvertes par les nouvelles règles de lobbying de l’UE

meeting_04.jpg

Les participants au registre des lobbyistes de la Commission européenne devraient déclarer leurs dépenses pour leurs activités d’influence sur les présidences du Conseil et les représentations permanentes des Etats membres de l’UE, a déclaré l’exécutif européen hier (28 octobre). En effet, la Commission a présenté des exigences de révélation financière plus strictes dans le cadre de la large révision de ce programme. Mais les activistes de la transparence ont critiqué cette révision, estimant qu’elle ne s’attaquait pas aux défauts fondamentaux du registre.

Subscribe to our newsletters

Subscribe
Contribuer