Macron et Rutte renforcent la coopération franco-néerlandaise

Au cours d'un entretien dans la soirée à Paris, les dirigeants de deux des pays fondateurs de l'UE ont mis en avant « la bonne relation personnelle » qu'ils ont établie depuis quatre ans, et leur vision commune sur l'avenir de l'Union européenne. [IAN LANGSDON/EPA]

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre néerlandais Mark Rutte ont signé mardi (31 août) une déclaration visant à « approfondir » les relations entre la France et les Pays-Bas afin de défendre ensemble « une Europe forte ».

Au cours d’un entretien dans la soirée à Paris, les dirigeants de deux des pays fondateurs de l’UE ont mis en avant « la bonne relation personnelle » qu’ils ont établie depuis quatre ans, et leur vision commune sur l’avenir de l’Union européenne.

Dans ce contexte, « la France et les Pays-Bas souhaitent approfondir et renforcer leur relation bilatérale au service de la défense de leurs valeurs européennes communes », indique la déclaration, dont « l’enjeu est de favoriser une approche commune qui permette de répondre efficacement aux défis mondiaux ».

Ce rapprochement passera par la mise en place d’ « un mécanisme de consultation régulière entre les gouvernements qui aborderait les sujets clés de la relation bilatérale », avec « des réunions régulières entre le président français et le Premier ministre des Pays-Bas » avec une partie de leur gouvernement.

Bien que leurs partis soient membres du même groupe au Parlement européen, Renew Europe, Emmanuel Macron et Mark Rutte, au pouvoir respectivement depuis 2017 et 2010, se sont parfois opposé sur les dossiers européens. Le Néerlandais a ainsi repoussé le projet d’une intégration plus poussée entre les 27, et les Pays-Bas ont été les chefs de file des pays « frugaux » s’étant opposés au vaste plan de relance européenne de 750 milliards d’euros avant de finalement l’accepter en juillet 2020.

Élections aux Pays-Bas : Mark Rutte s’apprête à entamer son quatrième mandat

Sans surprise, le parti libéral VVD, dirigé par le Premier ministre sortant Mark Rutte, a remporté les élections législatives organisées mercredi 17 mars aux Pays-Bas. Il obtiendrait 35 sièges sur les 150 que compte le parlement, soit deux de plus qu’actuellement selon les sondages de sortie des urnes. Un article d’Euroefe.

Subscribe to our newsletters

Subscribe