Réforme démocratique et lutte contre la corruption en Arménie

DISCLAIMER: Toutes les opinions affichées dans cette colonne reflètent l'avis de l'auteur, pas celle d'EURACTIV.COM Ltd.

Le premier ministre arménien, Tigran Sargsyan, a fait de la lutte contre la corruption sa priorité et le gouvernement espère que cette initiative lui permettra de consolider la confiance que lui accorde la population, tant dans le pays qu'à l'étranger. Il reste toutefois beaucoup à faire, peut-on lire sur un blog publié par le groupe de réflexion madrilène FRIDE.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.