Accord sur le bio entre l’UE et le Chili

Cet accord devrait accroître les exportations de produits bio européens vers le Chili. [TGTGTG/Shutterstock]

Finalisé en avril 2016, l’accord entre l’Union européenne et le Chili sur le commerce des produits bio a officiellement été signé le 28 avril. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.

Symbolisant une reconnaissance mutuelle des règles de production et de contrôle de l’agriculture biologique au Chili et à l’intérieur de l’UE, cet accord devrait accroître les exportations de produits bio européens vers ce territoire. Les logos respectifs de l’agriculture bio pourront y être utilisés.

Ce nouveau type d’accord -le premier du genre avec un pays d’Amérique latine- n’entrera officiellement en vigueur que lorsqu’il sera ratifié par les deux parties.

L'agriculture bio pourrait bien nourrir la planète

La littérature scientifique est désormais sans ambiguïté : l’agriculture bio suffirait très nettement à nourrir la population mondiale, sans engendrer autant de pollution et de problèmes sanitaires que l’agriculture conventionnelle, ont estimé deux agronomes américains mercredi 3 février dans Nature Plants. Un article de notre partenaire le JDLE.

Reconnaissance accrue

Pour rappel, le règlement européen du 8 décembre 2008 sur l’importation de produits bio issus de pays tiers autorise les denrées en provenance d’Argentine, Australie, Canada, Costa Rica, États-Unis, Inde, Israël, Japon, Nouvelle-Zélande, Suisse et Tunisie.

À l’inverse, l’UE a fait reconnaître ses produits bio dans plusieurs pays dont l’Australie, le Canada, les États-Unis, le Japon et la Suisse. La Commission européenne estime qu’une reconnaissance accrue de ces denrées à l’étranger représente l’une de ses priorités pour les années à venir.

Nouvelle ère pour l’agriculture bio en France

L’Agence bio est chargée par le ministère de l’agriculture de «consolider l’accompagnement de l’essor de la bio dans les années à venir», selon un communiqué diffusé le 24 août. L’occasion de relancer le programme Ambition Bio 2017, qui va rater son objectif. Un article de notre partenaire, le Journal de l’Environnement.