Au Salon de l’agriculture, le commissaire européen souhaite « un budget de la PAC ambitieux »

Janusz Wojciechowski, le commissaire européen à l'agriculture.

Le nouveau commissaire européen à l’agriculture, le Polonais Janusz Wojciechowski, défend une Politique agricole commune forte. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Rencontré au Salon de l’agriculture de Paris, le commissaire européen à l’agriculture, Janusz Wojciechowski, défend un budget de la politique agricole commune, connue sous le sigle de PAC, « adéquat » aux ambitions européennes en matière d’évolution agricole. Entretien.

Les agriculteurs français craignent la baisse annoncée du budget de la PAC pour la période 2021-2027. Pensez-vous qu’ils ont raison de s’inquiéter ?

Ils sont confrontés à de nouveaux défis et de nouvelles obligations, qui leur incombent avec l’adoption du Green Deal (« Pacte vert ») et de la stratégie « de la ferme à la table ». Nous ne serons en mesure de satisfaire ces ambitions que si un budget adéquat est adopté. Je suis relativement optimiste, les discussions du Sommet européen de la semaine dernière semblent indiquer que nous pourrions avoir un budget renforcé, par rapport à la proposition initiale de l’ancienne Commission.

Emmanuel Macron s’est engagé à « mener la bataille » pour que le budget de la PAC soit maintenu. Quels échanges entretenez-vous avec le président français ?

Samedi, à Paris, je l’ai remercié pour sa proposition volontariste. C’est un signal positif. Je salue aussi l’initiative de Didier Guillaume et sa déclaration conjointe avec les ministres de l’Agriculture d’Allemagne et d’Espagne en faveur d’une PAC viable. Ce lundi, les ministres d’Europe centrale et orientale ont adopté une déclaration similaire, à Varsovie. C’est important que tous les États membres comprennent l’importance de soutenir les agriculteurs.

Lire la suite sur Ouest-France

Au Conseil européen, 27 heures de discussions à 27 et 0 accord

Les États membres ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur le prochain budget sur sept ans. Les contributeurs nets refusent d’augmenter les dépenses, et veulent réduire le budget alloué à l’agriculture et aux régions les plus pauvres.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.