Comment la PAC a sauvé une exploitation de figues de barbarie en Sicile

Emballage des fruits après leur calibrage. [Shutterstock]

Les fonds de la politique agricole commune (PAC) ont permis à une exploitation familiale de Sicile gérées par deux femmes de revivre. Et même d’innover. Un article de notre partenaire, Sicilia Agricoltura.

Anna Savasta et sa belle-sœur, Marinella Romano, ont une petite exploitation à Roccapalumba, une bourgade sicilienne que ses habitants appellent le village des étoiles et des figues de barbarie. Les deux femmes ont reçu des subventions pour démarrer un projet européen qui leur a permis de rénover des bâtiments occupant une large parcelle et de les utiliser pour la transformation des figues de barbarie.

« Grâce à l’aide de l’UE, nous avons pu sauver notre exploitation familiale », ont-elles expliqué, ajoutant que les aides financières incluaient l’achat d’équipements techniques, tels que des machines de calibrage et d’emballage et des brosses rouleaux. Elles ont également pu faire construire des chambres froides pour la conservation des fruits, et une ferme pédagogique avec une salle multimédia.

Agriculture européenne : où sont les femmes ?

Malgré les mesures en place, les jeunes et les femmes sont toujours très peu nombreux dans le secteur agricole européen. La nouvelle PAC permettra-t-elle de régler ce problème ?

Les femmes et la nouvelle PAC

Selon elles, le savoir-faire, l’innovation et la technologie sont des d’éléments essentiels au succès de la nouvelle PAC post-2020, dont l’objectif principal devra être de répondre au besoin de modernisation urgent d’un secteur en retard en matière de technologies, mais également en facilitant l’accès au métier aux jeunes générations. Seules 5,6 % des exploitations agricoles européennes sont gérées par des agriculteurs de moins de 35 ans, et plus de 31 % des agriculteurs européens ont plus de 65 ans. Ils sont donc 3,2 millions d’agriculteurs en âge de prendre leur retraite. Afin de pouvoir assurer ces objectifs, le secteur a besoin d’être aidé en conséquence. Pourtant, la dotation de la nouvelle PAC devrait s’élever à 38 % de l’ensemble du budget européen, contre 50 % il y a quelques décennies.

La PAC doit se pencher sur les jeunes et les femmes

Lourdeurs administratives excessives, manque d’accès aux terres et infrastructures rurales inadéquates découragent les jeunes espagnols à se lancer dans l’agriculture. Un article d’EFE Agro.

Un agriculture mieux pensée doit repartir de zéro et inclure la participation des femmes. Celles-ci sont essentielles au secteur et leur rôle est traditionnellement associé à la transformation des matières premières selon des procédés traditionnels. Aujourd’hui, une exploitation agricole italienne sur trois est tenue par une femme, et près de 400,000 femmes sont employées dans le secteur. La présence des femmes permet le développement de nouveaux produits grâce au savoir-faire traditionnel et l’amélioration de la qualité de la nourriture.

De nombreuses femmes entreprennent également dans le secteur de l’agritourisme, où elles détiennent près de 40 % des entreprises. Les vieilles fermes se transforment ainsi en superbes logis, ce qui draine une forte demande touristique.

Subscribe to our newsletters

Subscribe