La peste porcine africaine s’étend à l’Est de Europe

Les États membres de l’UE n’appliquent pas de mesures suffisamment strictes pour endiguer la peste porcine africaine qui continue sa propagation en Europe de l’Est et en Asie.

Aux yeux d’Anca Paduraru, porte-parole de la Commission européenne chargée des questions de sécurité alimentaire, « la peste porcine africaine doit absolument être maitrisée. Les mesures en matière de biodiversité doivent être améliorées sans plus attendre et il convient de s’y conformer », ajoutant que la sensibilisation auprès du public et la coopération à tous les nouveaux sociétaux sont primordiales pour venir à bout de ce fléau.

La peste porcine africaine (PPA) est une maladie virale qui est mortelle pour les porcins, mais bénigne pour l’homme. À ce jour, aucun vaccin n’a été découvert pour l’endiguer.

« Tous les États membres touchés doivent suivre des dispositions spécifiques européennes : la prévention et les mesures de contrôles doivent être appliquées là où les cas de peste porcine sont soupçonnés ou avérés, dans les élevages ou en pleine nature », a ajouté la porte-parole.

Peste porcine africaine: un mystère belge

Comment la peste porcine africaine est-elle arrivée des pays de l’est en Belgique sans être détectée en Allemagne ? Les milieux de la chasse sont visés par une enquête, explique notre partenaire, le Journal de l’environnement.

Selon l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (EFSA), le virus a déjà sévi dans neuf États membres de l’UE : la Belgique, la Bulgarie, la République tchèque, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne et la Roumanie. L’EFSA a formulé plusieurs recommandations et a souligné le besoin d’améliorer les mesures en matière de biosécurité pour les exploitations agricoles de l’UE.

Le Copa Cogeca, l’association des agriculteurs et des coopératives de l’UE, a également indiqué que des cas avaient été recensés en Slovaquie et en Serbie et que la maladie avait repris de plus belle en Pologne.

« Le fléau grappille du terrain vers l’Est », a déclaré Thomas Sanchez, expert chez Copa Cogeca, ajoutant que la situation est d’autant plus inquiétante en Roumanie, où 75 % des cochons d’élevage sont désormais malades.

« En Belgique, une carcasse de sanglier retrouvée le 19 août s’était révélée être contaminée. La tendance est toutefois à la baisse dans le pays plat » s’est-il rassuré.

Peste porcine: les sangliers polonais terrorisent les éleveurs en France

La peste porcine sévit en Pologne. Des éleveurs français redoutent que le trafic de sangliers accélère sa progression. Un article de notre partenaire, Ouest-France.

Un désastre en Asie

Selon Thomas Sanchez, « la situation en Asie est catastrophique, des cas ont été enregistrés en Chine, au Vietnam, au Cambodge, en Mongolie, en Corée du Nord et au Laos ». L’industrie porcine chinoise est particulièrement touchée.

Muyuan Foods, le deuxième plus gros producteur de porcs en Chine, a annoncé que les pertes enregistrées étaient plus importantes que l’année dernière, en raison de la chute des prix du porc et des coûts encourus pour lutter contre le virus.

La Commission a toutefois précisé que l’UE n’importait pas de porc chinois.

Subscribe to our newsletters

Subscribe

Envie de savoir ce qu'il se passe ailleurs en Europe? Souscrivez maintenant à The Capitals.