La pêche européenne se porte bien

Le dernier rapport économique sur la flotte de pêche de l’UE montre que celle-ci a enregistré un bénéfice net record de 798 millions d’euros en 2015. Un article de notre partenaire le JDLE.

La pêche européenne se porte bien, en particulier lorsqu’elle cible des espèces non surexploitées. Tel est le résultat du dernier rapport publié le 29 septembre par la Commission européenne, sur la base des données des Etats membres et de l’analyse du Comité scientifique, technique et économique des pêches. Si les bénéfices ont stagné dans le cas des stocks victimes de surpêche, ils enregistrent un bénéfice record pour les autres, et les estimations pour 2016 et 2017 indiquent d’ores et déjà une nouvelle hausse de la rentabilité.

En 2015, la contribution du secteur de la pêche à l’économie européenne (en bénéfices et en salaires) s’est élevée à 3,9 milliards d’euros. Soit une hausse de 16% par rapport à 2013. Au final, les salaires moyens du secteur affichent une hausse dans l’UE tandis que la consommation moyenne de carburant a régressé. Les coûts de carburant ne représentent plus que 15% du total des revenus en 2015, contre 24% en 2008.

Ces résultats ont été jugés «encourageants» par le commissaire européen aux affaires maritimes et à la pêche Karmenu Vella, qui a toutefois précisé qu’il fallait «faire davantage d’efforts pour permettre aux petites flottes côtières, en particulier en Méditerranée et en mer Noire, de bénéficier de cette tendance».