Le gouvernement allemand visé à son tour par un procès climatique

Des agriculteurs bio affirment que le changement climatique met en danger leur exploitation agricole.

Au nom de trois familles d’agriculteurs bio, Greenpeace attaque le gouvernement allemand pour son inaction climatique. Un article de notre partenaire, le Journal de l’environnement.

L’ONG prétend qu’en ne luttant pas suffisamment vite contre le réchauffement, le gouvernement d’Angela Merkel porte atteinte au droit à la vie et à la santé des familles, ainsi qu’à leurs droits de propriété et à leur liberté d’exercer une profession. Les agriculteurs bio affirment que le changement climatique met en danger leur exploitation agricole et leur moyen de subsistance à cause des attaques de ravageurs, des mauvaises récoltes et des problèmes de santé accrus du bétail.

40 % sinon rien

En 2007, Berlin s’était engagée à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 40% entre 1990 et 2020. Publié en juin dernier, le dernier bilan de l’Energiewende fait état d’une baisse de 27 % des émissions de GES entre 1990 et 2016, laissant craindre un important dérapage par rapport à l’objectif initial. « Le gouvernement a tout simplement abandonné son objectif pour 2020 », résume Roda Verheyen, l’avocat de l’ONG.

Dans le sillon d’Urgenda

Cette action ressemble fort au procès intenté en avril 2015 par l’ONG néerlandaise Urgenda aux côtés de 900 citoyens. Alors que le gouvernement ne visait qu’une baisse des émissions de GES de 17 % entre 1990 et 2020, le tribunal de La Haye l’a condamné en juin 2015 à être plus ambitieux et à viser 25 % de réduction. Un jugement confirmé en appel le 9 octobre dernier.

Greenpeace s'inquiète des liens entre eurodéputés et agriculteurs

L’ONG estime que la moitié des eurodéputés de la commission Agriculture du Parlement européen ont des liens étroits avec l’industrie liée à l’agriculture.

 

Subscribe to our newsletters

Subscribe